L'art des lieux sacrés de l'Inde


Introduction

Le grand initié Sri Aurobindo a écrit:
"L'art le plus haut et le plus parfait est celui qui non seulement satisfait aux besoins physiques du sens esthétique, aux lois de la beauté formelle, aux exigences émotives de l'humanité, à la fidèle représentation de la vie et de la réalité extérieure -ce que fait le meilleur art occidental- mais aussi va plus loin que tout cela et exprime la vérité spirituelle intérieure, la réalité plus profonde et non apparente des choses, la joie de Dieu dans le monde, sa beauté et son attrait, et la manifestation de la force et de l'énergie divines dans la création phénoménale.
C'est ce que l'art de l'Inde est seul à avoir cherché assidûment; et dans son effort il a souvent négligé, soit délibérément, soit par impatience, les perfections inférieures, mais non méprisables, que requiert l'art européen plus matérialiste."

L'art en Inde est essentiellement sacré, qu'il soit hindou, bouddhiste ou jaïn. Il est généralement mal compris par l'occident, qui en particulier voit d'abord la sensualité voire l'érotisme dans les sculptures ornant les édifices.
Il obéit en fait à des règles précises, ayant leur origine dans les textes sacrés.

L'art de l'Inde sous toutes ses formes, architecture, sculpture, peinture, joaillerie, poterie, textiles (châles de laine très colorés du Cachemire), s'est répandu dans tout l'Extrême-Orient (Chine et Japon) grâce à la diffusion du bouddhisme et de l'hindouisme.
Les vestiges architecturaux hindous et bouddhistes les plus anciens de l'Inde remontent à 3000 avant J-C, en brique et en bois, puis en pierre.
A partir du 13ème siècle et jusqu'au 18ème siècle, l'islam a perturbé l'expression artistique originelle, la limitant aux motifs géométriques; il a cependant donné de beaux édifices comme le Le Taj Mahal.

L'objet de cette page n'étant pas l'art mais la spiritualité à travers l'architecture des lieux sacrés, seuls quelques édifices typiques sont présentés ci-après.

Le Stupa de Sanchi, 2ème siècle, un des plus anciens monuments bouddhistes.

Temple hindou
de Lingaraja

11ème siècle.

Temple hindou
de Khandariya Mahadeva

11ème siècle.

Un exemple
de la statuaire
indienne souvent
mal comprise
en occident.

Un des 863 temples jaïn
construits à Palitana
dans le nord de l'Inde.

Le Temple d'Or, 16ème siècle, lieu sacré du sikhisme à Amritsar (Punjab)

Retour au sommaire de Art et spiritualité


Bibliographie

Retour à l'index de l'encyclopédie