Sri Aurobindo


Introduction

Sri Aurobindo a été philosophe, yogi et instructeur spirituel indien de la première moitié du 20ème siècle.
Aurobindo est la prononciation bengali du sanskrit aravinda, "lotus".

Sa vie

Sri Aurobindo est né à Calcutta le 15 Août 1872. A l'âge de sept ans, ses parents le conduisent en Angleterre. En 1889, il entre à l'Université de Cambridge où il fait de brillantes études.
En 1893, il devient professeur de français puis d'anglais au Collège de Baroda, dont il devient ensuite le directeur. Parallèlement, il se perfectionne en sanskrit et apprend d'autres langues indiennes.

Il s'installe à Calcutta en 1905 comme directeur du National College du Bengale après la partition de ce dernier et s'engage politiquement pour l’indépendance du Bengale, écrivant des éditoriaux dans un journal et devenant le porte-parole du parti nationaliste.
Il est l’objet de poursuites en 1907, emprisonné en 1908 (il se consacre au yoga pendant un an), et acquitté en 1909. Ce séjour en prison d'un an sera le tournant de sa vie.
A nouveau menacé d’être arrêté, Aurobindo s'installe en 1910 à Pondichéry où il commence à publier ses oeuvres, traduites en français par Mme Mira Richard, connue sous le nom de Mère, qui organise aussi l’ashram.
En 1920, il s'écarte de la vie politique, et en 1926, il entre dans une profonde retraite, interrompue seulement par quelques apparitions publiques, notamment en 1942 où il soutient l'offre d'indépendance. Il quitte rarement sa chambre, répondant par courtes lettres à ses disciples.
Il meurt le 5 décembre 1950.

Son oeuvre

L'enseignement de Sri Aurobindo reprend celui des textes sacrés hindous (Véda, Upanisad, Bhagavad Gita), avec une présentation et un langage de son temps.
Derrière les apparences se trouve la Réalité d'un Etre, d'une Conscience, appelé par d'autres Esprit ou Etincelle Divine ou Dieu.
Tous les hommes en sont issus et donc pourraient être unis; en fait, ils sont divisés parce qu'ils s'identifient à leur corps, à leurs émotions et leurs désirs, et à leur mental.
Le mental peut permettre à l'homme une approche de cette conscience, donnant la possibilité d'évoluer par un acte volontaire; mais le plus souvent il fait "tourner en rond".

Seul un mental élargi, ce que Aurobindo appelle le Supramental, permet d'avancer. L'homme avant que la descente supramentale soit possible.
Par une démarche volontaire d'évolution, devant franchir bien des étapes, chaque homme peut devenir conscient de son Etre profond, ou Moi supérieur, ou Soi, ou âme, ou Dieu intérieur, qui est le reflet de la Conscience universelle. Pour y arriver, la pratique du yoga est la voie conseillée, comme beaucoup d'autres instructeurs, par Sri Aurobindo.

Ouvrages principaux: La Synthèse des yogas, La Vie divine, Commentaires sur la Bhagavad Gita.

Compléments ésotériques

Le Maître de Benjamin Creme (voir "La mission de Maitreya", tome I ou III) a indiqué que Sri Aurobindo était un initié qui avait atteint un niveau d'évolution compris entre le 3ème et le 4ème degré. Ame de 2ème rayon, il avait une personnalité de 6ème rayon, son corps mental était sur le 1er rayon et son corps astral sur le 6ème rayon.


Bibliographie

Retour à l'index de l'encyclopédie.