La danse


Introduction

La danse est l'art de l'expression corporelle. Elle est basée sur les mouvements du corps, tous les muscles sont concernés, y compris ceux du visage. Ces mouvements sont généralement organisés selon une certaine composition et effectués selon un certain rythme.
C'est un art très ancien: des peintures datant de 20 000 ans montrent des personnages qui dansent.
C'est sans doute l'art le plus physique de tous, le faisant parfois cohabiter avec le sport (patinage, danse artistique sur glace, gymnastique de haut niveau).
La danse est une activité qui peut être physique, esthétique ou religieuse, voire les trois à la fois.

Caractéristiques de la danse

La danse peut être: Les mouvements du corps les plus courants sont la rotation, la torsion, la flexion, l'extension et divers sauts.

La danse utilise l'espace et le temps, les différentes parties du corps du danseur décrivent des trajectoires variées, alternant équilibres, accélérations, ondulations. Mais cet aspect cinématique de la danse ne doit surtout pas faire oublier le message que le danseur peut apporter, les symboles qu'il peut véhiculer.

Les animaux dansent aussi, en ce sens qu'ils effectuent des mouvements de danse, le plus souvent de manière innée, comme la danse amoureuse des oiseaux, parfois de manière apprise, par dressage, comme les pas d'un cheval de cirque ou d'école militaire. Mais là s'arrête la comparaison.

Lien étroit avec la musique: le ballet

"Répétition de ballet" par Degas.

Le ballet a été inventé en France : le premier ballet (de cour) a été dansé en 1581 dans une salle du Louvre, à l’occasion d'un mariage.
Le ballet s'est associé à la comédie puis à l'opéra; l’opéra-ballet a un chef-d’œuvre: Les Indes galantes de Jean-Philippe Rameau (1735).

C’est à Paris que les Ballets russes se sont fait reconnaître à la fin du 19ème siècle, puis à New York juste après la guerre. Les Etats Unis et l'Europe toute entière ont connu ensuite un grand nombre de danseurs et chorégraphes de talent qui ont apporté de vraies nouveautés dans l'art du ballet.

Coppélia, Giselle, le Lac des cygnes, Casse-noisettes, La Belle au bois dormant, Petrouchka, l'Oiseau de Feu, le Sacre du Printemps .... sont des ballets très connus.

Les danses sacrées

La danse a joué un grand rôle dans un certain nombre de religions. Le Dr Lefebure les a étudiées: il a montré notamment que les mouvements de tête favorisent l'éveil des pouvoirs de l'esprit.
Chez certains peuples, des chamans entrent en transe pour guérir les maux physiques, psychologiques ou spirituels des membres de la communauté.
Le poète soufi Djalal al-Din Rumi a fondé la confrérie des derviches tourneurs trouvant l'extase dans une certaine pratique de la danse.

Derviche tourneur


L'Occident a peu développé les danses sacrées, l'Eglise chrétienne les ayant condamnées pour immoralité après le Moyen Age.
L’Afrique se caractérise par une intuition et une improvisation extériorisée.
L’Asie se caractérise par une expression plus intérieure, ou se mêlent abstraction, méditation et rituel.

Danse en Inde

L'exemple le plus accompli de danse sacrée est probablement la danse hindoue, fondée sur le culte de Shiva Nataraja, qui crée et recrée le monde en dansant.
Le théâtre dansé et les danses sont basés sur: traduits par un ensemble de gestes symboliques appelés mudras, qui concernent la position des mains, mais aussi des bras, des jambes, et même du cou, des yeux, des sourcils et du front. Le danseur, avec souplesse et virtuosité, parvient ainsi à représenter les divinités, les règnes (hommes, animaux, fleurs) et les éléments (vent, feu, ...).

Le Japon est riche en danses folkloriques à caractère religieux, en particulier en théâtre dansé:

La Chine possédait des formes d'opéra très anciennes que l'opéra de Pékin a reprises depuis 1950, en incorporant des éléments inspirés du ballet européen. Les thèmes sont hélas très souvent politiques.

Quelques grands danseurs et chorégraphes occidentaux

Le français Marius Petipa (1818-1910) a dansé à St-Petersbourg et beaucoup collaboré avec Tchaïkovsky, un des plus grands compositeurs de musique de ballet.
Serge Diaghilev (1872-1929) s'est installé à Paris en 1906. Passionné de danse, il a aussi été critique d'art (musique et peinture) organisant des expositions et des concerts en Russie pour faire connaître les oeuvres françaises. Il a fondé en 1909 les Ballets russes, qui ont compté d'illustres danseurs (voir ci-dessous) avec lesquels il a été à l'origine de nombreuses créations, et dont les chorégraphies ont eu une influence majeure sur la danse du 20èmesiècle.
Vaslav Nijinski, (1889-1950), issu des Ballets russes de Diaghilev, a "inventé le bond" selon l'expression consacrée. Il semblait suspendu en l’air. Il a été un des plus grands danseurs de tous les temps, laissant des interprétations exceptionnelles au début, mais scandalisant par la suite (Prélude à l'après-midi d'un faune) devant aboutir à l'arrêt de sa carrière en 1918, ayant sombré dans la folie.
George Balanchine (1904-1983), issu des Ballets russes de Diaghilev, quitte l’U.R.S.S. en 1924, passe par Paris, puis exporte son style à New York en 1948.
Serge Lifar (1905-1986) issu des Ballets russes de Diaghilev, a pris la direction des ballets de l'Opéra de Paris en 1929.
L'américaine Isadora Duncan (1878-1927) a été la pionnière de la danse moderne.
Martha Graham (1894-1991), danseuse et chorégraphe américaine, a introduit une véritable révolution dans la danse. Elle a dit "le spectateur doit percevoir une autre intention que la perfection technique [...] Cela ne peut être réalisé que par la coordination esprit - corps, l’esprit dominant toutes les parties du corps ...". Elle a crée sa dernière chorégraphie à 90 ans!.
Merce Cunningham (1919), chorégraphe américain, a d'abord été formé à l'école de Martha Graham avant de fonder son propre style.
Rudolf Noureïev (1938-1993) danseur et chorégraphe d'origine russe, d'une grande virtuosité et d'un certain charisme, a étudié à Leningrad. En 1961, lors d'une tournée à Paris, il a échappé à la sécurité soviétique et est resté en Europe de l'Ouest. Il s'est associé avec le Royal Ballet britannique, et a dansé avec l'American Ballet Theatre et la Compagnie Martha Graham. Il a recrée diverses chorégraphies. Il a été directeur artistique de l'Opéra de Paris de 1983 à 1989.
Maurice Béjart (1927), fils d'un professeur de philosophie, a délaissé les études de philosophie pour se consacrer à la danse. Après des débuts difficiles, des passages dans les compagnies de Roland Petit à Paris puis de Birgit Cullberg à Stockholm, il s'est imposé progressivement, avant d'obtenir un triomphe en 1960 avec le "Sacre du Printemps". Il a incorporé des concepts spirituels orientaux dans certains de ses ballets.
Philippe Decouflé a présenté un ballet remarqué pour l’ouverture des Jeux Olympiques d’hiver d'Albertville en 1992.

Compléments ésotériques

Informations fournies par le Maître de Benjamin Creme ("La mission de Maitreya", tome I ou III).
Martha Graham (1894-1991) était arrivée à mi-chemin entre la 1ère et la 2ème initiation. Rayon d'âme 4 (celui des artistes).
Rudolf Noureïev (1938-1993) était un initié à mi-chemin entre la 1ère et la 2ème initiation. Rayons d'âme et de personnalité 4.
Birgit Cullberg (1908-1999) était une initié à mi-chemin entre la 1ère et la 2ème initiation. Rayon d'âme 3, rayon de personnalité 4.
Les caractéristiques des autres danseurs décédés n'ont pas été données à ce jour.



Retour au sommaire de Art et spiritualité


Bibliographie

Toute copie ou reproduction intégrale ou partielle destinée à une utilisation collective, faite sans le consentement de l'auteur, est illicite. Voir les conditions à la page Echanges/infos.

Date de création: 30/03/2002; mise à jour 01/10/2005 version 1.1