Dieu


Conception traditionnelle de Dieu dans les principales religions

Dieu est l’être suprême des religions, considéré comme "créateur et source de tout ce qui existe"; on lui attribue la perfection, l'infinitude, l'immuabilité, l'éternité, la bonté, l'omniscience et l'omnipotence.

Swami Vivekananda parle de Dieu dans "Jnana Yoga", au chapitre "Dieu en tout":
"Cette vie dans les sens, cette vie dans le monde matériel n'est pas tout; elle n'est qu'une petite partie, toute en surface. Derrière et au delà est l'Infini, dans lequel il n'est plus de mal. Certains l'appellent Dieu, d'autres Allah, d'autres Jéhovah, et ainsi de suite. Le védantiste L'appelle Brahman."

Les penseurs religieux ont soutenu que Dieu est un mystère dépassant l'entendement humain. Les philosophes et les théologiens ont formulé diverses conceptions, toutes limitées, donc n'étant plus Dieu. Le mathématicien et philosophe chrétien Blaise Pascal a opposé le "Dieu de la foi", réalité vécue, au "Dieu des philosophes", idée abstraite.
Vivekananda a dit:
"Dieu ne peut pas être connu, Il est toujours l'Inconnaissable.[...] Mais selon l'Advaïta, Dieu est une grande vérité de fait qu'il nous faut apprendre".

Dieu a été et est encore conçu comme transcendant, c'est-à-dire "au-dessus du monde", par sa puissance d'une autre nature et indépendante de l'Univers, et immanent, c'est-à-dire "habitant" l'Univers, présent parmi nous et en toutes choses, aussi petites soient-elles.

Religions occidentales

Dans le judaïsme, le christianisme et l'islam, les trois religions enracinées dans la tradition biblique, Dieu est conçu d'abord en termes de transcendance, de personnalité et d'unité.

Judaïsme
L'idée de transcendance est introduite dès les premiers versets de la Bible hébraïque, où Dieu, Yahvé, est présenté comme créateur du monde, mais extérieur à lui et produit de sa volonté. Rien de créé ne pouvait représenter le Créateur, c'est pourquoi il était interdit de le matérialiser. Mais il a aussi été écrit que l'homme a été fait à l'image de Dieu : la perception hébraïque de Dieu était donc nettement anthropomorphique. Il promettait et menaçait, il pouvait se mettre en colère ou être jaloux; mais ses attributs premiers demeuraient la vertu, la justice, la clémence, la vérité et la fidélité. Il a été perçu comme un roi, un juge et un berger. Il s'est lié à son peuple par des alliances et, ce faisant, se limita lui-même. Le Dieu des Hébreux est unique; son commandement est : « Tu n'auras pas d'autre Dieu que moi ».

Christianisme
Le christianisme a repris le Dieu hébreu mais a élaboré la doctrine de la Trinité:

Islam
L'islam, qui a vu le jour en réaction contre les anciens cultes païens d'Arabie, est demeuré le plus résolument monothéiste des trois religions d'origine biblique. Allah signifie "Dieu". Il est personnel, transcendant, unique; il est interdit aux musulmans de le représenter sous la forme d'une créature. Selon l'islam "Il n'y a pas d'autre Dieu qu'Allah et Mahomet est l'envoyé d'Allah." Allah possède sept attributs de base : la vie, la connaissance, la puissance, la volonté, l'ouïe, la vue et la parole.

Religions orientales

Hindouisme
Dieu est un dans la multiplicité. Il est présent sous trois aspects (rappelant la Trinité chrétienne): et cinq formes: Dans la religion populaire, de nombreux dieux sont reconnus avec une fonction propre qui sont en fait des manifestations de ces divinités.
Vivekananda cite un passage du "Vedanta":
"Il est l'essence de ton Ame, Il est la Vérité, Il est le Moi [...] On ne peut Le décrire d'aucune manière. Tous les essais que nous faisons avec des mots, en L'appelant père, frère, ou ami le plus cher, sont des tentatives d'objectivation de Dieu - chose impossible à réaliser. "

Bouddhisme
On a pu dire que le bouddhisme, sous sa forme hinayana, était athée, mais ce n'est pas le cas. Les dieux sont réels mais pas suprêmes. La réalité suprême, ou Déité sainte, est l'ordre cosmique impersonnel. On trouve un concept semblable dans la religion de la Grèce antique, où le destin cosmique semble avoir été supérieur aux dieux les plus grands.
Dans le bouddhisme mahayana de la Chine et du Japon, le Bouddha lui-même fut transformé en un être divin, tandis que le lien avec le Bouddha historique devint très ténu, voire inexistant; les bouddhas de l'Extrême-Orient sont des êtres cosmiques.

Religions chinoises
Dans le taoïsme, Dieu est le rythme de l'univers. Dans le confucianisme, il est la loi morale du ciel.

Le polythéisme

Dans le polythéisme coexistent plusieurs dieux, chacun manifestant un attribut divin particulier ou étant chargé d'un aspect spécifique de la nature ou des affaires humaines. Forme la plus courante des religions de l'Antiquité, le polythéisme était particulièrement développé en Egypte, en Mésopotamie, en Grèce et à Rome.

Conception moderne de Dieu

Dieu est-il une fiction de l'imagination créatrice de l'homme, une extension de sa conscience, ou un concept que la science finira par admettre ?
Ses plans sont-ils connus ?

Croire en Dieu signifie:

Dieu par le Maître D.K.

Le Maître de sagesse Djwhal Khul ou "Maître D.K." ou encore "Le Tibétain" a transmis à travers Alice Bailey dans "Traité sur le Feu cosmique":
"Ce que le savant appelle énergie, l'homme religieux l'appelle Dieu, et cependant les deux ne font qu'un, n'étant que le dessein manifesté, dans la matière physique, d'une grande Identité extra-systémique."

Dans "Le retour du Christ", le Maître D.K. a écrit:
"Il est avant tout essentiel de reconnaître le fait de l'existence de Dieu. Cette Réalité centrale peut être désignée du nom que chacun préférera [...] Consciemment ou non, tous les hommes reconnaissent Dieu Transcendant et Dieu Immanent. Ils sentent que Dieu est le Créateur de tout ce qui est.
Les croyances orientales ont toujours insisté sur le Dieu Immanent au plus profond du coeur, "plus proche que mains et pieds", le SOI, l'UN, l'ATMA, plus petit que le petit et, cependant, incluant tout. Les croyances occidentales ont présenté le Dieu Transcendant, spectateur, extérieur à Son Univers. [...]
Les Eglises devraient maintenant présenter une synthèse des deux idées, synthèse résumée par la déclaration de Shri Krishna, dans la Bhagavad Gita: "Ayant imprégné l'univers entier d'une parcelle de Moi-même, Je demeure."

Dieu selon Krishnamurti

Krishnamurti a donné de Dieu une perception directe du divin sans adhésion à aucun dogme. Il dit dans "La première et la dernière liberté":
"Il vous plaît de croire en un Dieu qui veille avec vigilance sur votre monde mesquin, qui vous dise ce que vous devriez être, ce que vous devriez faire et comment le faire. Cette façon de penser est enfantine. Vous pensez qu'un Père glorifié observe chacun de vous. C'est une simple projection de ce qui vous est personnellement agréable. Cela n'est évidemment pas vrai."

Dieu et ses représentants sur Terre

Si Dieu et ses plans ne nous sont pas connus, ses "représentants", c'est-à-dire ceux qui se sont élevés plus bien plus haut que la masse des hommes sur Terre, en ont connaissance, et sont chargés de les mettre en oeuvre:

En guise de conclusion

Le grand avatar indien Saï Baba a dit "Il n'existe qu'un seul Dieu, omniprésent [...] Aujourd'hui l'homme est à la recherche de Dieu alors qu'il est partout. Vous êtes vous-mêmes Dieu".
Benjamin Creme a écrit: "Lorsque l'homme prend enfin conscience qu'il est Dieu, il réalise que la séparation était la cause de toutes les souffrances et de toutes les limitations des hommes dans leurs vies."


Bibliographie

Retour à l'index de l'encyclopédie

Toute copie ou reproduction intégrale ou partielle destinée à une utilisation collective, faite sans le consentement de l'auteur, est illicite. Voir les conditions de copie à la page Echanges/infos.

Date de création: 15/08/2001; mise à jour 15/05/2005 version 1.2