Utiliser les énergies


Introduction

Dans toutes les conceptions ésotériques contemporaines, l'énergie est au centre des réflexions.

Des expressions telles que "tout est énergie", "l'énergie suit la pensée", le "corps énergétique"... traduisent l'importance fondamentale de l'énergie.

Les physiciens ont d'abord crée une science matérialiste. A partir du 18ème siècle, ils ont développé de plus en plus finement le concept d'énergie, en passant par la "dualité onde/corpuscule" avant d'admettre que l'univers a été crée à partir d'une énergie initiale.

Les grands sages savent depuis plusieurs millénaires que la matière est une précipitation de l'énergie qui est elle-même une condensation de la pensée.

Les grands instructeurs contemporains enseignent que Dieu est la somme des énergies de l'univers et des lois qui les gouvernent.

Les sources d'énergie dans l'univers

Le Maître D.K. a indiqué clairement dans "Astrologie ésotérique" à travers Alice Bailey :

... les douze constellations qui constituent notre zodiaque particulier sont elles-mêmes les réceptrices de nombreux courants d'énergie qui proviennent de nombreuses autres sources. Ces énergies fusionnent avec l'énergie propre à chaque constellation et - transmuée et "occultement raffinée" - poursuivent leur chemin dans notre système solaire.

Ci-après, voici une liste - incomplète mais suffisante pour notre objectif - des principales influences qui, en provenance de Sources très éloignées, pénètrent et influencent notre vie planétaire et produisent des effets spécifiques sur l'individu et sur l'humanité comme un tout:

I

  1. La constellation de la Grande Ourse,
  2. Les Sept Soeurs des Pléiades,
  3. Sirius, l'Etoile du Chien.
II
  1. Les sept systèmes solaires dont le nôtre fait partie,
  2. Les sept planètes sacrées dont la nôtre ne fait point partie.
  3. Les cinq planètes non sacrées ou planètes « cachées ».
III
  1. Les sept centres planétaires.
  2. Les sept centres de force dans le corps éthérique de l'homme.
IV
  1. Les douze constellations zodiacales."

Le prana

Le prana solaire, article extrait du "Traité sur le feu cosmique" du Maître D.K.:

C'est ce fluide vital et magnétique qui émane du soleil, et qui est transmis au corps éthérique de l'homme par l'intermédiaire de certains dévas, d'un ordre très élevé, et de couleur dorée. Il passe à travers leurs corps, et en ressort sous forme de puissantes radiations, qui sont dirigées vers certains plexus de la partie supérieure du corps éthérique... Ces entités praniques de couleur dorée sont dans l'air, au-dessus de nous, et sont particulièrement actives dans certaines parties du monde, telle la Californie, ainsi que dans les régions tropicales où l'air est pur et sec, et où les rayons du soleil sont considérés comme spécialement bénéfiques. Les relations entre l'homme et ces dévas sont très étroites, mais encore très dangereuses pour l'homme. Ces dévas sont très puissants, et dans leur propre ligne évolutive ils sont plus évolués que les hommes. L'homme non protégé est à leur merci, et ce manque de protection ainsi que l'absence de compréhension des lois de résistance magnétique et de répulsion solaire, entraînant par exemple, la menace d'insolation.

Fondamentalement, les fonctions du corps éthérique sont au nombre de trois:

  1. C'est le récepteur du prana,
  2. L'assimilateur du prana,
  3. Le transmetteur du prana.

Les centres d'énergie de la Terre

Dans "Extériorisation de la Hiérarchie", le Maître D.K. dit:

Les lieux ou localités du plan physique, qui constituent les sorties actuelles des énergies par lesquelles les énergies dirigées peuvent passer pour mettre en oeuvre le processus créateur, sont au nombre de cinq: New York, Londres, Genève, Darjeeling et Tokyo. Ces cinq points forment une étoile à cinq branches d'énergies entrelacées, symbolique des divisions majeures de notre civilisation moderne...
A chacun de ces cinq centres, l'un des Maîtres sera présent avec son ashram; un tourbillon de forces spirituelles sera organisé en ce point afin de hâter et de matérialiser les plans du Christ pour le nouveau et prochain cycle mondial.

Dans "Education dans le Nouvel Age", le Maître D.K. dit:
L'ésotérisme est l'art de "faire descendre sur terre" les énergies émanant des sources les plus hautes, puis de les y ancrer.

L'énergie des lieux sacrés

Un certain nombre de chercheurs, comme les docteurs Hartmann et Curry, comme le physicien Bovis, ont mis en évidence, il y a quelques dizaines d'années, des champs de forces telluriques puis cosmo-telluriques. Ainsi sont nés les réseaux Hartmann, les réseaux Curry, dont les croisements ou "points étoiles" constituent un danger pour les êtres humains qui y séjournent un certain temps, tout comme les eaux souterraines et les cheminées cosmo-telluriques. D'autres travaux ont abouti à la théorie des ondes de forme. Ainsi est née la géobiologie en Occident, prolongement de la radiesthésie ; les chinois connaissaient la science de ces sujets depuis des millénaires, sous le nom de Feng Shui, avec une approche un peu différente.

L'étude géobiologique des lieux sacrés, comme les églises romanes et les cathédrales gothiques, a permis de comprendre les secrets des bâtisseurs d'autrefois. Ainsi, les églises sont bâties sur le croisement de deux rivières souterraines, ou quelquefois sur des galeries qui en tiennent lieu. Normalement, ces endroits sont néfastes. L'art des bâtisseurs était de retourner en positif ces énergies par des ondes de forme, le symbolisme des chapiteaux, les couleurs des vitraux, l'orientation de l'édifice, la présence de statues saintes... Ensuite, cette énergie a été entretenue par les offices répétés, par les prières des fidèles créant des égrégores. A l'intérieur des édifices qui "vivent" spirituellement parlant, les mailles des réseaux sont déformés et reportés près des murs et à l'extérieur. Il a été montré d'autre part que tous les hauts lieux sont situés sur un réseau dit "réseau sacré" reliant entre eux des centres spirituels de la terre entière.

L'énergie de ces lieux ne se livre pas automatiquement, comme celles des mégalithes, des pierres druidiques, des pierres précieuses. Il faut en effet demander à la recevoir, l'accueillir avec la conscience nécessaire, avec une démarche intérieure. Le "parcours énergétique" à l'intérieur d'une église, selon un protocole particulier, quelquefois appelé "chemin de vie", un travail spécifique de "lecture" symbolique de formes et de couleurs des vitraux, peuvent procurer des moments de plénitude, avec toutefois des risques (malaises, sanglots, impossibilité de continuer le parcours) pour des personnes mal préparées ou perturbées. Cela doit être fait avec un guide hautement expérimenté et responsable.

L'énergie des hosties consacrées

Une hostie consacrée contient l'énergie du Christ, et celui qui la prend en totale conscience reçoit un cadeau merveilleux.

L'énergie de l'âme

Les grands initiés, qui sont en contact fréquent avec leur âme, peuvent recevoir et transmettre des énergies susceptibles d'opérer des guérisons exceptionnelles, n'ayant pour limite que celle due au karma du malade (ou celle correspondant à la fin de sa mission).

L'énergie astrale

Il en existe une grande variété ; celles du bas astral doivent être évitées ; une des plus intéressantes, car provenant du 6ème sous-plan astral, est l'énergie Reiki. Elle opère un travail énergétique sur les chakras, bienfaisant pour la santé physique, des autres et de soi, par contact ou à distance, mais aussi pour le développement personnel à tous points de vue.

L'énergie du son et de la lumière physique

La tradition hindoue explique que l'univers a été crée avec le son AUM. Les sons de la voix, en particulier au Tibet, avec les modulations adéquates, sont porteurs d'énergie au point de guérir certains dysfonctionnements. Certains chants accompagnés de danses rythmées, comme ceux des chamanes, ont un pouvoir énergétique insoupçonné. En Occident, la musique a eu le développement que l'on sait ; elle peut véhiculer une énergie considérable, pouvant exciter, calmer ou élever. Le docteur Tomatis a utilisé comme thérapie le chant grégorien et la musique de Mozart entre autres.

La lumière, ou le feu, est porteuse d'énergie subtile. Dans de nombreuses traditions, les prières et les méditations se pratiquent à la lumière du soleil levant ou devant le feu. Le docteur Lefebure, au milieu du 20ème siècle, a trouvé nombre d'applications aux phosphènes, impressions lumineuses résultant d'une exposition légèrement prolongée à la lumière blanche d'une ampoule électrique. La lumière colorée cohérente à haute pureté spectrale et à intensité élevée a aussi trouvé des applications intéressantes pour recentrer le corps énergétique.

L'énergie des êtres

Le corps énergétique des êtres, humains en particulier, physique dense, éthérique, astral, mental, est complexe, et la médecine occidentale traditionnelle n'en a pas encore connaissance. Les guérisseurs subtils, qui ont étudié en Chine, en Inde ou au Tibet, font un travail remarquable.

L'énergie qui nous entoure

Le Do-in permet de faire circuler l'énergie qui est en nous; le Qi Gong permet aussi de le faire mais surtout de prendre l'énergie extérieure qui nous entoure. Ces techniques font l'objet d'un dossier.

L'énergie des arbres

Les arbres, en particulier les chênes (que les druides affectionnaient notoirement), permettent de se ressourcer. On peut les contacter avec une approche consciente, en invoquant les élémentaux, avec un recueillement préalable, en les serrant dans ses bras, front contre l'écorce, ou par imposition des mains, avec le dos. Ensuite il est recommandé de tourner autour, certaines traditions indiquent de le faire sept fois dans un sens, puis sept fois dans l'autre et de finir en montant au sommet, et en y restant quelques temps. Cette toute dernière phase n'est possible qu'aux personnes sportives ou habituées...


Bibliographie

Retour à l'index de l'encyclopédie.

Toute copie ou reproduction intégrale ou partielle destinée à une utilisation collective, faite sans le consentement de l'auteur, est illicite. Voir les conditions de copie à la page Echanges/infos.

Date de création: 31/10/2000; mise à jour 22/12/2006 version 1.5