L'hindouisme


Généralités

Le mot hindouisme a été introduit au début de l'ère chrétienne, désignant les pratiques brahmaniques des populations vivant sur les bords du fleuve Indus, puis, par extension, au pays tout entier.

L'hindouisme provient du brahmanisme, issu lui-même du védisme.

On y trouve les notions fondamentales :

  • de renaissances successives, samsara,
  • associées au poids des actes accomplis dans les existences antérieures, karma,
  • l’identité du soi individuel Atman à l’Absolu ou Soi universel ou Esprit Universel, Brahman.

Om

Les textes sacrés de l'hindouisme

Les textes les plus anciens sont les Veda (en sanskrit "connaissance") ; ce sont quatre recueils d'hymnes, de poèmes et de formules rituelles, dont certains remonteraient au 18ème siècle avant J-C ; le Rig-Veda contient plus de mille hymnes à la gloire des dieux ; les Upanishad sont des textes ésotériques complémentaires faisant partie des Veda ; leurs concepts ont donné jour à un système philosophique, le Vedanta. La plus importante école issue du Vedanta est celle du philosophe Shankaracharya (788-820), dont la préoccupation fondamentale est la relation entre l'âme individuelle et l'esprit universel.

Les textes sacrés les plus importants sont le Mahabharata et le Ramayana, composés entre le 3ème siècle avant J-C et le 3ème siècle après J-C. Beaucoup considèrent aujourd'hui la Bhagavad Gita, partie du Mahabharata écrite vers l'an zéro, qui est un dialogue entre Krishna, le Bienheureux Seigneur, et Arjuna, comme le livre sacré de l'hindouisme.

Les Purana sont les textes sacrés les plus récents (à partir du 4ème siècle après J-C).

Dans tous ces textes, l’univers s’inscrit dans une ronde composée de créations et de destructions cosmiques alternées. Chaque période d’émergence se subdivise en quatre périodes intermédiaires, yuga, suivies d’une destruction partielle du monde.

Brahma, Vishnu et Shiva

Dans l'hindouisme, trois divinités sont associées à l'univers :
Brahma Shiva en famille
Vishnu

Ces trois divinités ont inspiré trois mouvements : le brahmanisme, le vishnouisme, le shivaïsme.

Originellement, Brahma n’était que la personnification, au masculin, du Brahman neutre. Les deux figures qui dominent tout l’hindouisme sont celles de Vishnu et de Shiva, à la fois opposées et complémentaires.

Dans le vishnouisme, on trouve les cinq formes dans lesquelles réside Dieu, dont :

Rama Krishna

Le rôle de Vishnu est de restaurer le dharma (en sanskrit "action juste") lorsque l'ordre universel est menacé.

Le dieu Shiva, est à la fois créateur et destructeur, par l’action de sa danse cosmique. Il est classiquement représenté comme Nataraja, le Seigneur de la danse.

Les quatre buts de l'existence

L'hindouisme admet typiquement que quatre buts peuvent être poursuivis dans une existence :

Le culte

L’hommage a remplacé le sacrifice par suite du développement de l’ahimsa (en sanskrit "non-désir de nuire"). Il s’exprime à l’aide d’offrandes d’eau, de fleurs, de lumières, de graines ou de gâteaux.

Le culte est privé ou publique dans les temples, voir art indien.
Les rites s’accompagnent de mantra, prières brèves répétées. Le Om, contraction phonétique de trois lettres A, U, M, entre dans la plupart des mantra.

Une coutume fortement établie est la vénération portée aux cours d'eau, et en particulier au Gange, dont le contact lave de toutes les souillures, sur les lieux sacrés de l'Inde, notamment lors de pèlerinages, comme le Kumbh Mela.

Une forme très populaire de culte se rattache aux déesses Laksmi, épouse de Vishnu et Parvati, épouse de Shiva.

L'histoire de l'hindouisme est marquée par le développement des nombreuses composantes vishnouites et shivaïtes. Les luttes avec le bouddhisme se sont bornées à des polémiques entre philosophes tandis que les envahisseurs musulmans ont déclenché de terribles persécutions et destructions de lieux du culte hindouiste dans le nord de l'Inde.

L'hindouisme, comme le bouddhisme, n'a jamais été une religion missionnaire, et est resté essentiellement en Inde.

Les grands sages


Bibliographie

DVD

Retour à l'index de l'encyclopédie

Toute copie ou reproduction intégrale ou partielle destinée à une utilisation collective, faite sans le consentement de l'auteur, est illicite. Voir les conditions de copie à la page Echanges/infos.

Date de création: 01/03/2000; mise à jour 03/03/2003 version 3.7