Jésus



Introduction

Jésus "de Nazareth" est né en Palestine, à Bethléem, il y a environ 2000 ans, entre 4 et 7 "avant J-C" selon les historiens. Son enseignement, relaté dans les Evangiles, est à l'origine du christianisme.

Le nom Jésus vient de l’araméen (langue que parlait Jésus) Yehoshuah, ou Joshua en grec c'est-à-dire "Yahvé sauve"; le terme Christ vient du grec christos, lui-même de l’hébreu mashiakh soit "messie", celui qui a été oint. Les premiers apôtres ont employé le terme "Christ" et L’Eglise utilisera plus tard le terme "Jésus-Christ", montrant qu'il était le messie annoncé par la bible.
Jésus, statue de l'église de Quimperlé, en Bretagne.

L’existence de Jésus a été attestée en 75 après J-C par l'historien juif Flavius Josèphe (37-100) dans son ouvrage "La guerre des juifs".

La vie de Jésus est connue à travers les Evangiles, les Epîtres de St-Paul, les Actes des Apôtres et des témoignages regroupés sous le nom d’Evangiles apocryphes (attribués aux apôtres Thomas et Jacques et à diverses personnes). Beaucoup de recherches sur sa vie ont été faites, sans apporter d'éléments historiques au sens des historiens.

Dans l’islam et dans le judaïsme, Jésus est présenté comme un prophète:

Ernest Renan a apporté un éclairage en 1863 avec la publication de "La Vie de Jésus", présentant Jésus comme un "homme incomparable" mais doutant de l'authenticité des miracles qui lui étaient attribués, et en l'associant à l'activité des esséniens. Cela devait entraîner une polémique considérable parmi les milieux chrétiens conservateurs.
Albert Schweitzer a publié ses "Recherches sur la vie de Jésus" en 1906; sa conclusion est que rien d'historique ne pouvait être tiré des documents connus. François Mauriac a écrit aussi une "Vie de Jésus".

En 1947, la découverte des rouleaux de la Mer Morte a apporté un éclairage incontestable, donnant en partie raison à Ernest Renan à propos des esséniens, et en mettant en relief le rôle du "Maître de Justice".

La vie de Jésus selon les Evangiles

Des variantes existent dans les Evangiles; la version suivante est une synthèse parmi d'autres.

La jeunesse

Les Evangiles selon St Matthieu et St Luc relatent la naissance et l’enfance de Jésus assez brièvement. Tous deux font remonter son ascendance à Abraham et à David.
La naissance de Jésus est annoncée à Marie par l’archange Gabriel. Jésus naît à Bethléem, où Marie et Joseph s’étaient rendus pour le recensement. L’annonce de la naissance de Jésus le Sauveur, est faite à des bergers qui se rassemblent autour de l'enfant.
Le roi Hérode, craignant la venue d’un "Sauveur", organise le massacre des innocents en faisant tuer tous les enfants de moins de deux ans. Marie et Joseph s'enfuient en Egypte avec Jésus (Evangile selon St Matthieu). Quelques années plus tard, la famille revient et s'établit en Galilée, à "Nazareth".

La vie publique de Jésus

Elle commence avec la rencontre de Jean-Baptiste vers 27. Ce prophète revient d'une longue préparation dans le désert avec des esséniens. Il annonce sur les bords du Jourdain, que le royaume de Dieu est proche. Il pratique le baptême par immersion.
Jésus demande à Jean-Baptiste de le baptiser ; Jean-Baptiste le désigne comme l'Agneau de Dieu (Evangiles de St Matthieu, St Luc et St Marc) ; Jésus voit alors arriver sur lui L'Esprit Saint sous forme d'une colombe.
Jean-Baptiste baptise Jésus, cathédrale de Chartres.
Après le baptême, Jésus se retire dans le désert pendant quarante jours pour méditer (cette période est appelée "tentation au désert", dans les Evangiles selon St Matthieu et St Luc).

Jean-Baptiste est arrêté pour avoir reproché au roi Hérode d'épouser la femme de son frère. Et il est décapité à la demande de la fille du roi, sur le conseil de sa mère.
Jésus demande aux disciples de Jean-Baptiste de le suivre: ceux-ci sont des pêcheurs au bord du lac de Tibériade: André, Jean, Simon-Pierre qui sera le futur St Pierre et Jacques le majeur. Jésus retourne avec eux en Galilée, retrouve sa maison puis se rend à Capharnaüm.
Il commence son enseignement autour du Lac de Tibériade, centré sur l’amour de Dieu pour les faibles et les pauvres, et qui promet le pardon et la vie éternelle pour les pécheurs. Cet enseignement fait partie du Sermon sur la montagne et les Béatitudes. Les célèbres paraboles (vingt cinq dans les Evangiles), comparaisons par lesquelles Jésus dévoile des vérités, sont alors prononcées (comme le bon samaritain, l'enfant prodigue, le grain de sénevé...).
Jésus insiste sur la sincérité morale plutôt que sur le strict respect des principes de la loi juive.
Jésus choisit par la suite huit disciples, qui forment, avec les quatre premiers, les douze apôtres: Philippe, Barthélémy, Matthieu, Thomas, Jacques le mineur, Simon, Jude et Judas Iscariote.
Après un nouvel exode avec ses disciples, dans un endroit désert, Jésus voyant une grande foule venue pour l'écouter, prêche longuement. Alors le miracle de la multiplication des pains s'opère faisant manger cinq mille personnes avec cinq pains et deux poissons. Peu après, Jésus voyant les disciples bloqués dans une barque à contrevent, marche sur la mer et les rejoint dans la barque ; dès lors le vent se calme.
L'opposition croissante des juifs, notamment des pharisiens, n'empêche pas la popularité de Jésus d'augmenter. Il continue à enseigner en Galilée et à ses disciples. Il opère des guérisons sur des aveugles, des paralysés. Il se rend à Béthanie, village proche de Jérusalem, où il produit la résurrection de Lazare (Evangile selon St Jean).

Puis arrive la Transfiguration: révélation que Jésus est le Fils de Dieu; elle se produit quand Jésus emmène ses disciples Pierre, Jacques et Jean sur le mont Thabor: "Et il fut transfiguré devant eux: son visage resplendit comme le soleil, et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière". En même temps, les prophètes Moïse et Élie apparaissent aux disciples et une "voix de la nuée" dit "Celui-ci est mon fils bien-aimé, qui a toute ma faveur; écoutez-le" (Evangiles selon St Matthieu, St Marc et St Luc) (Evangiles selon St Matthieu, St Marc et St Luc).
Des disciples se groupent alors autour de Jésus. Un jour que Jésus prie, un des disciples lui demande comment prier: alors Jésus donne le "Notre Père" (Evangile selon St Luc).

A l’approche de la Pâque

Jésus se rend à Jérusalem. Il chasse les marchands du Temple (autorisés à commercer); alors commencent les confrontations avec les grands prêtres juifs, les scribes, les pharisiens et les sadducéens. Ceux-ci, craignant l’hostilité des Romains contre eux et le peuple juif, arrivent à convaincre un disciple de Jésus, Judas Iscariote, pour la promesse de trente deniers, d'aider à l’arrestation de Jésus. Le 6 avril 30, lors du repas pascal, la Cène (dernier repas de Jésus avec ses disciples), Jésus annonce la trahison qui aura lieu à son encontre et sa mort prochaine.

La Cène, vitrail de la cathédrale de Chartres.

A la fin du repas, il prend le pain et le rompant dit "prenez et mangez, ceci est mon corps ..." puis il prend la coupe et dit "prenez et buvez, ceci est mon sang..." ; vous ferez cela en mémoire de moi" la première eucharistie venait d'avoir lieu.
Jésus et ses disciples se rendent ensuite au Mont des Oliviers, où commence la Passion. Il annonce qu’il ressuscitera d’entre les morts (Evangiles selon St Matthieu et St Marc). Il se retire ensuite dans les jardins de Gethsémani pour méditer et prier. C’est là qu’une foule conduite par Judas Iscariote arrive: Judas embrasse Jésus (le signe permettant de reconnaître l'homme recherché); les disciples veulent s'interposer, Jésus leur demande de laisser les représentants des prêtres l’emmener.

Le jugement et la crucifixion

Jésus est conduit devant le Tribunal des Juifs, le Sanhédrin (Evangile selon St Jean) où Caïphe, le grand prêtre, lui demande de dire s’il est ou non "le Christ, le Fils de Dieu" (Evangile selon St Matthieu). St Pierre qui a suivi Jésus, est reconnu comme un de ses disciples: par trois fois il renie son maître("Je jure que je ne connais pas cet homme, comme Jésus l'avait annoncé.
Le Tribunal condamne Jésus pour blasphème mais ne peut pas prononcer la peine de mort. Ponce Pilate (qui lui demande "Es-tu le Roi des Juifs?" auquel Jésus répond "...ma royauté ne vient pas d'ici."), ne trouve pas de motif d'appliquer une telle sanction, et propose de relâcher soit Barabbas, soit Jésus. Devant l'insistance des prêtres juifs, il dit, en se lavant les mains devant la foule "Je ne suis pas responsable du sang de cet homme; cela vous regarde" et finit par accepter de laisser condamner Jésus à mort en le faisant d'abord flageller. Pour le Roi des Juifs, une couronne d'épines est tressée et enfoncée sur sa tête.
Jésus n'échappe à aucune humiliation; il devra aller au Golgotha, en portant sa croix. Commence alors le chemin de croix, avec les diverses stations. Ses pieds et mains sont cloués sur la croix. Il est placé entre deux autres crucifiés de "droit commun". L'agonie commence. Jésus dit à un moment "Mon Dieu pourquoi m'as-tu abandonné?". Il reçoit enfin d'un soldat un coup de lance au flanc droit et meurt à trois heures de l'après-midi. Sa mère, Marie, se tient debout au pied de la croix, ainsi que Jean le fidèle disciple, et Marie Madeleine.
Jésus sur la croix, sculpture en bois, abbatiale de Moissac.
Jésus est descendu de la croix par Joseph d'Arimathie et Nicodème, enveloppé dans un linceul (le suaire de Turin) et emporté dans un tombeau.

Judas, accablé de remords, jettera son argent dans le Temple puis se pendra.

La Résurrection

Deux jours plus tard, Marie Madeleine se rendant sur la tombe, voit que celle-ci est ouverte. Elle prévient Pierre et Jean qui courent constater et s'en retournent chez eux. Deux anges lui apparaissent puis Jésus lui-même, qui lui demande de prévenir les disciples.

Jésus apparaît ensuite à divers témoins, disciples et apôtres. Thomas qui n'est pas présent lors de cette apparition, dit aux autres disciples "Si je ne vois à ses mains la marque des clous et si je ne mets la main, je ne croirai pas". Etant présent avec les autres huit jours plus tard, Jésus apparaît et dit à Thomas: "Porte ton doigt ici, voici mes mains; avance la main et mets-la à mon côté et ne sois plus incrédule mais croyant" (Evangile selon St Jean). Jésus conserve toute son estime à Pierre le confirme dans son rôle de "chef" des apôtres.

Les quatre Evangiles indiquent qu’après sa résurrection, Jésus a demandé aux apôtres et autres disciples d'aller évangéliser le monde entier.
L’Ascension de Jésus se produit quarante jours après la Résurrection (Actes des Apôtres).
Le visage de Jésus, reconstitué par la NASA, selon des techniques de traitement de l'image, à partir des négatifs photographiques du suaire de Turin.

Compléments ésotériques

Les compléments ci-dessous proviennent du Maître D.K. à travers Alice Bailey dans "Initiation humaine et solaire" et du Maître de Benjamin Creme dans "La mission de Maitreya".

Jésus le Nazaréen (du nom d'un groupement mystique, et non pas de Nazareth, ville qui n'existait pas à son époque), est né (dans une "petite maison tout à fait convenable" et non une étable) normalement, de Marie et Joseph, tous deux initiés du 2ème degré, en -24, le 15 mars, comme initié de 3ème degré et est mort en 6 en atteignant la 4ème initiation. Il a passé sa jeunesse en Palestine et a reçu, comme Jean-Baptiste, un enseignement des esséniens le préparant à sa mission. Jésus n'était pas le Christ mais représentait le Christ. Le Christ a travaillé à travers Jésus, en l'adombrant depuis l'âge de 12 ans, puis véritablement les trois dernières années. En ce sens, on peut parler de Jésus-Christ.
Lors de la Cène, la plupart des disciples ont vu Jésus entouré de lumière. Les trois disciples Pierre, Jacques et Jean ont vu Jésus transfiguré comme sur le Mont Thabor.

La vie et l'enseignement de Jésus donnés dans le nouveau Testament ne sont exacts qu'à 60%.

Le niveau d'évolution à sa mort: 4, indiqué par le Maître D.K. à travers Alice Bailey, a été confirmé par le Maître de Benjamin Creme, qui a donné aussi les rayons de Jésus:
Rayons et sous-rayons : âme 6 personnalité 1/6 mental 1/7 astral 2/2 physique 1/3.
Jésus n'était pas la réincarnation de Zoroastre, comme on peut le lire parfois, car Zoroastre était une âme de 4ème rayon. De plus ce dernier avait atteint un niveau supérieur à celui de Jésus (à mi-chemin entre 4 et 5).
Les pitris solaires (particules atomiques) du corps ressuscité de Jésus ont été envoyées vers le soleil et n'existent plus.

Les vies antérieures de Jésus ont été données par le Maître D.K. (voir ci-dessous) ainsi que sa vie suivante, en tant qu'Apollonius de Tyane avant de devenir le Maître Jésus, de 5ème degré. Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que le Maître Jésus a ensuite pris la 6ème initiation, et se trouve à la tête de l'ashram du 6ème rayon, à l'intérieur de la Hiérarchie dirigée par le Christ (celui qui assure cette fonction pendant encore 2500 ans, Maître du 7ème degré, est appelé Maitreya par le Maître de Benjamin Creme; c'est lui le Maître de Justice dont il est question dans les rouleaux de la Mer Morte); il représente à son tour Shamballa dont le chef est Sanat Kumara, le Seigneur du Monde, "l'Ancien des Jours", Melchisédech).

"Le Maître Jésus [...] est grand et maigre, avec un visage assez mince et allongé, des cheveux noirs, un teint pâle et des yeux bleus perçants. [...] Il est bien connu dans l'histoire biblique, apparaissant d'abord sous le nom de Joseph, le fils de Nun; puis de nouveau de Josué, au temps d'Ezra; recevant la troisième initiation, ainsi qu'il est relaté dans le livre de Zacharie, en la personne de Josué ; dans les Evangiles, il est connu par Ses deux grands sacrifices: celui dans lequel il céda son corps au Christ; et celui de la grande renonciation qui est la caractéristique de la quatrième initiation. En la personne d'Appolonius de Tyane, Il reçut la cinquième initiation et devint un Maître de Sagesse" (Initiation humaine et solaire).



Bibliographie

note: le dernier livre a été obtenu par "channelling" c'est-à-dire par informations venant du 5ème sous-plan astral, donc plus ou moins déformées; c'est cependant un éclairage intéressant.

Retour à l'index de l'encyclopédie.

Toute copie ou reproduction intégrale ou partielle destinée à une utilisation collective, faite sans le consentement de l'auteur, est illicite. Voir les conditions de copie à la page Echanges/infos.

Date de création: 26/11/2000 version 1.0; mise à jour 31/01/2007 version 2.1