Le Jnana Yoga





Introduction

Le Jnana yoga est le yoga de la connaissance. C'est l'une des voies qui mènent à Dieu.
L'étude des phénomènes permet de reconnaître qu'ils sont éphémères et irréels, et que seul l'Atman, ou conscience absolue, ou Brahman, est éternel.
Cette voie nécessite le discernement, le détachement, le renoncement et une grande pureté de pensée.

Enseignements historiques du Jnana Yoga

Swami Vivekananda indique deux enseignements fondamentaux.

Voici ce qu'il dit à propos de l'enseignement de Krishna:
"Le Jnana Yoga est aussi enseigné par Krishna dans la Bagavad-Gita. On considère ce grand poème comme le plus beau joyau de la littérature de l'Inde. C'est une sorte de commentaire sur les Védas. [...]
Les Védas nous apprennent que l'âme est infinie et qu'elle n'est nullement affectée par la perte du corps. L'âme est un cercle dont la circonférence ne se trouve nulle part, mais dont le centre est dans un corps ou dans un autre. Ce qu'on appelle la mort n'est qu'un déplacement du centre. Dieu est un cercle dont la circonférence n'est nulle part et dont le centre est partout; lorsque nous réussissons à sortir du centre étroit qu'est le corps, nous réalisons en nous Dieu, qui est notre Moi véritable.".

Il expose aussi l'enseignement de Shankaracharya, qui est le véritable fondateur du Jnana Yoga:
"Le plus grand maître de la philosophie védantique fut Shankaracharya. Par des raisonnements solidement construits, il a extrait des Védas les vérités du Védanta, et a édifié sur elles l'admirable système de jnana, qu'il enseigne dans ses commentaires. Il a unifié toutes les conceptions divergentes de Brahman et il a montré qu'il n'existe qu'une Réalité infinie unique. Il a montré aussi que l'homme, puisqu'il ne peut avancer que lentement sur la route à gravir, doit pouvoir utiliser parmi toutes les conceptions différentes celles qui lui conviennent le mieux [...]
L'essence de l'enseignement du Védanta est qu'il n'existe qu'Un seul être et que chaque âme en particulier est cet Etre tout entier et non pas une partie de cet Etre. Le soleil se reflète tout entier dans chaque goutte de rosée. Lorsqu'il apparaît dans le temps, l'espace et la causalité, cet Etre est l'homme tel que nous le connaissons, mais derrière toutes les apparences de l'unique Réalité."
Vivekananda montre l'analogie avec les enseignements de Jésus:
"D'abord il leur parla d'un Père qui est aux cieux et leur apprit à le prier. Ensuite il se plaça un peu plus haut et leur dit : Je suis le cep et vous êtes les sarments (1), et finalement il leur révéla la vérité suprême : Mon père et moi ne sommes qu'un (2) et Le royaume des cieux est au dedans de vous. (3).

Approche du Jnana Yoga de Vivekananda

Swami Vivekananda a réalisé une série de conférences à Londres et aux Etats Unis en 1896. Plusieurs disciples anglais les ont notées en sténo; certaines ont été réunies dans le livre "Jnana Yoga". Ces conférences traitent des sujets fondamentaux suivants:

Approche plus occidentale de Aïvanhov

Aïvanhov faisait des conférences improvisées devant un petit groupe de fidèles qui les ont enregistrées, et dont un certain nombre de livres ont été tirés.
Le livre "Connais-toi toi-même, Jnani Yoga" est composé d'enseignements donnés entre 1964 et 1977. Près d'un siècle après celui de Vivekananda, il reprend la plupart des thèmes avec une approche plus familière, sans aborder la spiritualité hindoue, en empruntant à Socrate la célèbre maxime "Connais-toi toi-même".

Le Jnana Yoga n'est pas une technique

Comme par exemple le Hatha Yoga. C'est beaucoup plus que la "connaissance" au sens philosophique occidental, c'est la connaissance dans le sens spirituel le plus profond.
C'est une des voies qui mènent à Dieu. Il faut de nombreuses vies pour s'en approcher. Vivekananda dit: "Le jnana-yogin parvient à la réalisation de Dieu à force d'appliquer le pouvoir de la raison pure. Il doit être prêt à rejeter toutes les vieilles idées, toutes les vieilles croyances, toutes les superstitions, tout désir de ce monde-ci ou de n'importe quel autre; il doit être décidé à chercher uniquement la liberté (4).
C'est tout ce qui peut être dit dans cette page de présentation.

(1)Saint Jean, XV, 5,
(2)Saint Jean, X, 30,
(3)Saint Luc, XVII, 21,
(4)dans le sens de libération.


Bibliographie

Retour au sommaire du yoga ou à l'index de l'encyclopédie