Spiritualité et laïcité


Introduction

La laïcité est le principe de séparation d'un Etat et des religions qui y sont pratiquées. Par principe, la laïcité est un concept étroitement lié à celui de la liberté, et finalement au respect des droits de l'homme. La situation est extrêmement variable d'un pays à l'autre.

Conséquences sur le pouvoir

Le principe de laïcité se traduit par l'exclusion des institutions religieuses de l'exercice du pouvoir politique et du pouvoir administratif, en particulier dans l'état civil et l'enseignement.

Conséquences sur les religions

La laïcité s'oppose à la reconnaissance d'une religion d'Etat. Le principe de laïcité garantit l'indépendance et la neutralité de l'Etat par rapport aux religions et au libre exercice de leurs cultes, mais aussi à la liberté de conscience des citoyens.

Laïcité et société

La laïcité concerne aussi l'indépendance des organismes publiques ou privées vis-à-vis de toute institution religieuse. Une organisation fondée sur la laïcité permet de prendre en compte la diversité des hommes et la nécessité de les unir pour assurer leur coexistence. La laïcité est un cadre qui permet à tous, croyants ou non-croyants, de vivre ensemble.

Laïcité selon les pays

En Europe, la culture chrétienne reste une base commune aux peuples; la laïcité n'est apparue qu'aux environs de 1800 pour les pays les plus en avance, mais beaucoup de pays européens ont encore une religion sinon officielle du moins préférentielle avec généralement une certaine souplesse: catholicisme, protestantisme, orthodoxie (Grèce), anglicanisme (Grande-Bretagne).
Les Etats Unis, avec ses variantes protestantes, Israël avec le judaïsme, ont aussi une religion préférentielle.
La Turquie est exceptionnellement laïque depuis 1937, mais dans les faits, sur de nombreux points, l'islam est associé au pouvoir; les imams turcs sont des fonctionnaires payés par l'Etat, l'islam est enseigné dans les écoles, la religion figure sur la carte d'identité.
La Chine et l'Inde ont officiellement opté pour la laïcité; cependant la Chine n'autorise que cinq religions: le bouddhisme, le taoïsme, l'islam, le catholicisme et le protestantisme. L'Inde reconnaît le droit propre à chaque religion.
En revanche, presque tous les pays arabes ont l'islam pour religion d'Etat, avec une très forte influence sur l'Etat et ses lois. Pour beaucoup d'imams "Accepter des lois autres que celles de la charia n'est que pur rejet de la religion islamique". L'Egypte vit actuellement une situation exemplaire à ce sujet.

Laïcité en France

Le principe de laïcité en France: La conception française de laïcité a été élaborée dans un esprit parfois antireligieux par certains hommes politiques, considérant la séparation comme un combat anticlérical, et visant à réduire l'influence de l'Eglise Catholique et des militants politiques chrétiens.
Un compromis a été négocié entre l'Etat et l'Eglise Catholique en 1923, aboutissant à la création des associations diocésaines, les protestants et juifs se constituant en associations cultuelles.
Même si des voix s'élèvent ça ou là pour dénoncer tel ou tel manquement, la laïcité en France reste une des mieux pratiquée dans le monde.

Spiritualité et laïcité

Ainsi que cela a été rappelé, le principe de laïcité garantit l'indépendance et la neutralité de l'Etat par rapport à la liberté de conscience des citoyens. Faut-il redire avec force que la spiritualité est une affaire de conscience, de libre recherche personnelle, au delà de toute querelle partisane, dont le but ultime est d'unir non pas un peuple, non pas des fidèles, mais l'humanité toute entière dans sa diversité.

Bibliographie





Retour aux thèmes de Variations autour de la spiritualité

Retour à l'index de l'encyclopédie

Toute copie ou reproduction intégrale ou partielle destinée à une utilisation collective, faite sans le consentement de l'auteur, est illicite. Voir les conditions à la page Echanges/infos.

Date de création: 10/07/2013, version 1.0