La Cathédrale du Puy-en-Velay


Généralités

La cathédrale actuelle fait partie d'un vaste ensemble roman, dont les origines remontent à 430 environ. Un sanctuaire à la Vierge a d'abord été construit sur l'emplacement d'un temple romain, puis transformé au 10ème siècle, devenant le départ d'une voie de St-Jacques-de-Compostelle (empruntée en 951 par l'évêque du Puy) ainsi qu'un lieu de pèlerinage à la Vierge Marie quand Saint-Louis a offert au Puy une Vierge Noire rapportée de sa croisade en Egypte au 11ème siècle. L'essor de la ville du Puy est venu de là.
L'église primitive a été agrandie au 12ème siècle, prenant appui sur d'immenses arcades, par suite de la pente du terrain à cet endroit, qui a nécessité la construction d'un gigantesque escalier de 134 marches, donnant l'accès principal au centre de la nef.

La cathédrale doit son originalité à l'influence de l'Orient. On y retrouve l'influence byzantine, due aux croisés, dans les coupoles octogonales des voûtes de la nef, sur les pierres polychromes des arcs du cloître. Les diverses pièces qu'elle possède s'échelonnent du 11ème siècle à nos jours.

La Vierge Noire, brûlée en 1794, a été reproduite par Philippe Kaeppelin, artiste contemporain auvergnat qui a signé de nombreuses oeuvres religieuses en Haute-Loire (autels, croix, statues de St-Jacques, restauration de chapiteaux).

La cathédrale telle qu'elle existe aujourd'hui provient de sa restauration au 19ème siècle; elle a été classée monument historique en 1840, puis patrimoine mondial de l'humanité en 1998.

Extérieur de la cathédrale



L'intérieur

L'intérieur est aussi particulier que l'extérieur.

Le cloître

Le cloître est parfaitement conservé et participe grandement à la réputation de la cathédrale.

Autres curiosités

La chapelle de St Michel d'Aiguilhe, située sur un pic volcanique, est incontournable lors d'une visite du Puy.

Bibliographie

Retour à l'index de l'encyclopédie