Padmasambhava


Introduction

Padmasambhava est un maître indien bouddhiste du 8ème siècle, fondateur du bouddhisme tantrique himalayen, parfois considéré comme l'introducteur du bouddhisme au Tibet, connu aussi sous le nom de Guru Rinpoché.



Sa vie

Padmasambhava ("né du lotus" en sanskrit) est un maître bouddhiste indien né dans l'Uddiyana, vallée de Swat (aujourd'hui au Pakistan), dans la deuxième moitié du 8ème siècle, dans une famille de brahmanes. Selon la tradition, il aurait été incarné comme un enfant de huit ans, apparaissant dans une fleur de lotus (padma) flottant sur le lac Dhanakosha.
Il n'a porté le nom de Padmasambhava qu'à la fin de ses études sur les tantra.
Comme de nombreux maîtres, il s'est astreint à l'ascèse et à la pratique du yoga.
Il a eu deux épouses spirituelles principales, la princesse Mandarava, fille d'un roi local, à qui il a enseigné les tantra, et surtout Yeshe Tsogyal ("sagesse primordiale") une dakini* du Tibet, épouse, disciple, et héritière spirituelle, avec laquelle il est souvent représenté.

Vers 760, Trisong Detsen (1), roi du Tibet, invite Santarakshita (2) moine bouddhiste réputé de l'université de Nalanda (3), pour implanter le bouddhisme dans son royaume.
Pour les religieux bön (4), sa venue est responsable d'une épidémie, Santarakshita doit retourner au Népal, en conseillant de faire venir un autre maître bouddhiste, Padmasambhava, réputé pour ses connaissances en magie. Par ses aptitudes, Padmasambhava ramène le calme et fait revenir Shantarakshita pour poursuivre son enseignement et pour fonder le monastère de Samyé.




Il ne serait resté que deux ans au Tibet (au lieu de cinq selon la tradition) pour y implanter le bouddhisme tantrique, forcé de quitter le pays devant les menaces pesant sur sa personne, sans avoir pu terminer son travail; à l'origine de la tradition "terma" ou "Trésors spirituels" transmis par ceux qui les découvrent, il aurait caché de nombreux textes secrets avec l'aide de Yeshe Tsogya.
Padmasambhava a eu une grande influence auprès des lamas, considéré comme un nouveau Bouddha. Au Bhoutan et au Tibet, il est appelé Guru Rinpoché ("précieux maître") par les membres de l'école Nyingma.


* Une dakini est une femme d'origine divine (hindouisme et bouddhisme vajrayana), importante dans les pratiques tantriques du bouddhisme tibétain.
(1) Trisong Detsen (704-797) 38ème souverain tibétain de la dynastie Chögyal, et le premier empereur du Tibet (742-797), est reconnu comme le roi qui a imposé le bouddhisme comme religion d'Etat au Tibet.
(2) Shantarakshita était un bodhisattva (abbé, moine) indien de l'université de Nalanda, qui a vécu au 8ème siècle (selon la tradition, frère de Mandarava, l'une des compagnes de Padmasambhava); Shantarakshita a promulgué et pratiqué le tantra du Bouddha de médecine au Tibet; il a participé à la traduction de nombreux textes sanscrits en tibétain.
(3) Nalanda, en Inde du nord, près du Népal (état du Bihar), était un centre universitaire bouddhiste majeur, le premier monastère datant du 2ème siècle (accueillant des milliers de moines), le premier temple bouddhiste ayant été construit au 2ème siècle av J-C sous l'empereur Ashoka.
(4) La religion bön, historiquement la première au Tibet, mélange de pratiques animistes et chamanistes, supplantée par le bouddhisme au 8 ème siècle, ne s'est jamais vraiment éteinte, et a été reconnue tradition religieuse tibétaine par le Dalaï lama actuel.

Compléments ésotériques

Selon les informations données par le Maître de Benjamin Creme (voir La Mission de Maitreya, tome I ou III), Padmasambhava était un initié qui avait atteint la 3ème initiation, de rayon d'âme 2, de rayons de personnalité 4, de corps mental 3 et de corps astral 6.

Retour à l'index de l'encyclopédie.


Bibliographie

Toute copie ou reproduction intégrale ou partielle destinée à une utilisation collective, faite sans le consentement de l'auteur, est illicite. Voir les conditions à la page Echanges/infos.

Date de création: 10/07/2013, version 1.0