Philippe de Lyon


Introduction

Philippe de Lyon, souvent appelé Maître Philippe de Lyon, a été l'une des personnalités les plus énigmatiques du 19ème siècle. Homme pieux, instructeur spirituel, il était capable de guérir par la prière un grand nombre de maladies.

Sa vie

Nizier Anthelme Philippe est en France, en Savoie, le 25 Avril 1849.

Dès l'âge de 6 ans, certaines manifestations, dont il n'a pas encore conscience, sont remarquées par le curé de son village. A l'âge de 13 ans, il obtient des guérisons sans s'en rendre compte.

L'année suivante il vient habiter à Lyon chez un oncle, pour faire ses études à l'institution Sainte-Barbe.
Il entreprend des études à la faculté de médecine de Lyon en 1874, et fréquente les hôpitaux de Lyon.

Mais à l'Hôtel-Dieu on apprend un jour qu'il est guérisseur alors qu'il n'avait pas encore obtenu de diplôme officiel. Sur dénonciation d'un interne, il est écarté du service du professeur Teissier car "faisant de la médecine occulte et étant un véritable charlatan".
Il épouse en 1877 une de ses patientes condamnées par la médecine et qu'il a guérie. Son épouse, qui est fortunée, lui permet de poursuivre son activité à l'abri des problèmes financiers.
En 1885, il se fixe dans un petit hôtel particulier, rue de la Tête d'Or. C'est là qu'il fait les guérisons les plus spectaculaires. Entre temps, il est devenu ami de Gérard d'Encausse dit Papus.

Alors qu'il guérit de nombreuses personnes, il estime n'avoir pas le droit d'intervenir pour sa propre fille Victoire qui meurt en 1904, ce sera la grande désolation de sa vie.

Il meurt un an plus tard, le 2 Août 1905, à 56 ans. Un nombreux public assiste à ses obsèques. Sa tombe au cimetière de Loyasse est devenue un lieu de pèlerinage.

Son action

Pendant plus de vingt ans, Philippe de Lyon a reçu gratuitement dans son hôtel particulier de la rue Tête d'Or une centaine de personnes par jour; il faisait des guérisons miraculeuses avec la prière.
Des assistants notaient les évènements surnaturels qui se déroulaient sous leurs yeux ainsi que les paroles prononcées. Un menuisier, Jean-Baptiste Ravier, qui fabriquait un cercueil pour un enfant décédé, est témoin du retour à la vie de l'enfant par Philippe de Lyon; à partir de cet instant, il le suivra partout et écrira plus tard un livre appelé "Confirmation de l'Evangile par les actes et les paroles de maître Philippe de Lyon" sur la base de notes prises entre 1894 et 1903.
Son rayonnement s'est étendu dans toute l'Europe; il rencontre en 1902 le Tsar Nicolas II, à qui il fait des prédictions étonnantes, et qui le fait nommer médecin de l'armée russe et conseiller d'Etat.


Bibliographie

DVD

Retour à l'index de l'encyclopédie.

Toute copie ou reproduction intégrale ou partielle destinée à une utilisation collective, faite sans le consentement de l'auteur, est illicite. Voir les conditions à la page Echanges/infos.

Date de création: 21/03/2007, version 1.0