Philosophes occidentaux et spiritualité




Introduction

Dans cette page, les instructeurs spirituels proprement dits, les chefs religieux, les mystiques, les "purs" théologiens, ne sont pas concernés.
La philosophie est souvent divisée en deux domaines: l'action et la connaissance. En Occident, elle s'est découpée en branches fondamentales:

Les philosophes grecs

Les philosophes grecs ont été les premiers « sages » du monde occidental:

Socrate

Platon

Philosophes européens depuis le Moyen Age

France
Un certain nombre d'écrivains ou de scientifiques (ou les deux) et de philosophes proprement dits ont laissé une oeuvre connue : Allemagne
Leibniz (1646-1716) développe un système rationaliste que Kant (1724-1804), auteur de "Critique de la raison pure", critiquera. Hegel (1770-1831) a voulu remplacer les arguments théologiques de l'Eglise officielle par des arguments plus rationnels (comme Marx) ; Schopenhauer (1788-1860) a développé une doctrines sombre, sans respect pour les traditions de même que Nietzsche (1844-1900); Heidegger (1889-1976) a essayé d'incorporer les concepts du taoïsme dans sa philosophie.
Grande Bretagne
Lockes (1632-1704), Hume (1711-1776), Russel (1872-1972).
Reste de l'Europe
Spinoza (1632-1677) a contesté le caractère sacré des Ecritures, leur authenticité, la valeur des miracles et des prophéties. Son ouvrage principal est "l'Ethique". Il a fait un parcours assez solitaire. Kierkegaard (1813-1855) a témoigné sur le christianisme mais en dehors des sentiers de l'Eglise officielle.
En Autriche, Freud (1856-1939) a crée la psychanalyse, ou psychologie de l'inconscient, dont les composantes sont le Soi, le Moi, et le Super-Moi (qui se révèlent par les rêves, dont il donne une explication de la symbolique), en étroite relation avec la sexualité. Il a apporté aussi une certaine lumière sur les refoulements et les complexes. L'allemand Jung (1875-1961) a développé une doctrine appelée "Psychologie complexe" ou théorie des archétypes, dans laquelle la sexualité n'a pas le même rôle primordial. La psychologie et la psychanlyse prennent leurs distances avec la philosophie.

Pascal

Voltaire

Descartes


Montaigne

Rousseau


Spinoza

Kant

Les philosophes occidentaux sont-ils des instructeurs spirituels ?

Initialement, philosophe était synonyme de « sage ». Les philosophes grecs peuvent être appelés ainsi.
Progressivement, jusqu'à nos jours, la philosophie occidentale est devenue une activité purement intellectuelle, où la sagesse a cessé d'être la caractéristique dominante, conçue comme un développement mental rationnel, avec un formalisme verbal, et assez peu orientée sur le plan spirituel.
On constate que les philosophes ont souvent développé des doctrines par critique de thèses existantes, par jeu intellectuel, aboutissant à un ensemble de conceptions totalement dispersées, de "vaines spéculations" comme l'a dit Voltaire.
Pour les philosophes occidentaux, il semble que le monde soit réduit à un concept d'idées, un peu comme les mathématiques traitent d'un monde qui pourrait être.
La question que l'on peut se poser est la suivante: quel enseignement l'humanité peut-elle tirer de ces théories ? L'homme en quête d'évolution, trouve-t-il une orientation ?.

Compléments ésotériques

Selon les informations données par le Maître de Benjamin Creme ("La mission de Maitreya", tome I ou III):


Bibliographie

Retour à l'index de l'encyclopédie.

Toute copie ou reproduction intégrale ou partielle destinée à une utilisation collective, faite sans le consentement de l'auteur, est illicite. Voir les conditions à la page Echanges/infos.

Date de création: 19/03/2001; mise à jour 22/09/2007 version 1.1