Ramana Maharshi


Introduction

Ramana Maharshi est né le 29 décembre 1879 à Tiruchuli, dans le sud de l'Inde, sous le nom de Venkataraman. Exactement comme Ma Ananda Mayi:
  • il a atteint la connaissance du Soi sans l'aide d'un guru,
  • il n'a enseigné qu'en répondant aux questions,
  • sa présence procurait, à ceux qui l'approchaient, beaucoup plus que tout enseignement.
Il a été un des grands saints de l'Inde du 20ème siècle.

Sa vie

Peu de choses sont connues de son enfance. Son père était écrivain et avocat.
A 17 ans, il a fait l'expérience volontaire de la mort. Il a quitté la maison familiale à partir de ce moment pour vivre de nombreuses années en montagne tantôt dans un temple tantôt dans diverses grottes.
Puis longtemps après, il est sorti de sa retraite, et a commencé à répondre aux questions que lui posaient ses premiers disciples.
Un ashram s'est finalement formé autour de lui à Tiruvannamalai.
Il a quitté son corps en 1950, à l'âge de 71 ans, atteint d'un cancer.

Son oeuvre

C'est un enseignement entièrement oral, sous forme de questions/réponses rapportées par ses disciples.

La base de cet enseignement est la réalisation du Soi. Le Soi est le vrai "je" ou le "moi" réel. La réalisation du Soi est un état libre de toute pensée. C'est un état de paix durable.
C'est le mental* qui forme écran et empêche de connaître le Soi.

L'ego et le Soi
"Toutes les mauvaises qualités ont l'ego pour centre. Quand l'ego a disparu, la réalisation se produit spontanément. Dans le Soi il n'y a ni bonnes ni mauvaises qualités. Le Soi est libre de toutes qualités."

"Ceux qui ont trouvé de grandes Vérités les ont trouvées dans les profondeurs tranquilles du Soi."

Méthodes pour connaître le Soi
Son enseignement est basé sur le jnana, la réalisation par la recherche constante du "soham" JE SUIS CELA.
Pour les disciples qui ont des difficultés à se concentrer sur cette seule introspection, il évoque différentes méthodes selon l'aptitude de chacun.
La pratique du pranayama est l'une d'elles:
"Envisagé sous l'optique du jnana, le pranayama est ainsi constitué:

Na aham : Je ne suis pas cela (Expiration)
Ko ham : Qui suis-je? (Inspiration)
So ham : Je suis cela (Rétention)


Le pranayama est convenablement utilisé si en expirant on pense "je ne suis pas le corps", en inspirant "qui suis-je" et en retenant l'inspir "je suis CELA".
Pour ceux qui ne sont pas assez avancés pour suivre cette méthode, une méditation amène l'arrêt de la respiration et le mental cesse de s'agiter. [...] le contrôle du mental produit spontanément keval-kumbhaka (rétention spontanée du souffle, sans inspiration ni expiration). A ceux qui ne peuvent pas l'obtenir, on recommande le contrôle physique de la respiration: le mental se calme ainsi indirectement. Mais ce calme ne dure que le temps de l'exercice physique..."
"La méditation sur nâda (son intérieur) est une autre méthode recommandée." [...] Nâda favorise la concentration. Mais une fois qu'on y est parvenu, la méthode ne doit plus être un but en soi.
Une autre méthode proposée: "Concentrez-vous sur Dieu. Effectuez votre travail sans en désirer les fruits. C'est tout ce que vous devez faire."

* Il faut entendre par là le mental inférieur, celui qui permet de penser et raisonner.

Compléments ésotériques

Le Maître de Benjamin Creme (voir "La mission de Maitreya", tome I ou III ci-dessous) a indiqué que Ramana Maharshi était un avatar. Ame de 2ème rayon, il avait une personnalité de 6ème rayon, son corps mental était sur le 4ème rayon et son corps astral sur le 2ème rayon.



Bibliographie

Retour à l'index de l'encyclopédie.

Toute copie ou reproduction intégrale ou partielle destinée à une utilisation collective, faite sans le consentement de l'auteur, est illicite. Voir les conditions à la page Echanges/infos.

Date de création: 16/09/2002; mise à jour 23/10/2005 version 1.1