Le Reiki




Généralités

Du japonais rei : univers, cosmos et ki : énergie. Au premier degré, c'est une technique de guérison par imposition des mains sur les chakras. Aux deuxième et troisième degrés, il s'agit en plus d'une guérison hors du temps et de l'espace, par le tracé ou la visualisation de symboles accompagnés de mantras prononcés à haute voix ou pensés. Technique plusieurs fois millénaire, elle a été redécouverte à la fin du 19ème siècle par le japonais Mikao Usui. Elle est à la fois une technique de guérison, une aide dans le traitement des situations et une démarche spirituelle, de toutes confessions, même si elle est typiquement d'inspiration orientale.

Le premier degré

C'est la phase de prise de conscience des possibilités de guérison d'autrui et de soi-même. Elle s'accompagne d'une accélération du processus d'évolution personnelle.
Un week-end complet est nécessaire pour cette formation. Il faut choisir un maître enseignant prenant au plus 10 stagiaires, car la qualité du contact maître-élève en dépend.
Le candidat n'entreprend généralement cette démarche que lorsqu'il est "prêt". La formation au Reiki a ceci de spécifique qu'elle s'accompagne obligatoirement "d'initiations", consistant en un travail énergétique particulier du maître sur l'élève préalablement mis en état alpha de relaxation. Traditionnellement, elles sont au nombre de 4 au premier degré, une par demi-journée (la tendance actuellement étant d'une seule plus "compacte"). De nombreux phénomènes sont perçus, étant "gravés" à tout jamais : visualisation de couleurs, impression d'être dans un autre monde, réactions émotionnelles (larmes), parfois sortie du corps.
La première initiation, selon l'enseignement traditionnel, confère à l'élève la possibilité de canaliser l'énergie Reiki en croisant un instant les bras sur sa poitrine, dans un moment de recueillement, pour la diriger ensuite sur lui-même ou sur autrui. Les autres initiations complètent cette aptitude.
La formation du premier degré est l'apprentissage d'une technique d'imposition des mains, spécifique au Reiki, comprenant : Dans un traitement, toutes les réactions donneur-receveur sont possibles ; fort ressenti de chaleur, de froid, de vibration, chez le receveur, ou le donneur, ou les deux, ou personne, sans pour autant indiquer que le traitement "marche" ou non.

Il est possible de faire du Reiki sur les animaux (chiens, chats etc....), les plantes, les aliments, les médicaments.

Les 5 principes du Reiki formulés par Usui sont :

  1. Aujourd'hui tu seras reconnaissant,
  2. Aujourd'hui tu ne t'inquiéteras pas,
  3. Aujourd'hui tu ne te mettras pas en colère,
  4. Aujourd'hui tu feras ton travail honnêtement,
  5. Aujourd'hui tu témoigneras amour et respect envers tout ce qui vit.
IL N'EST PAS POSSIBLE DE PRATIQUER SANS AVOIR FAIT LA FORMATION AVEC UN MAITRE.

Les positions des mains les plus classiques (de nombreuses variantes existent) sont les suivantes :

Le receveur est couché sur le dos, sur une table étroite (60 à 70 cm de largeur), confortable, de hauteur 70 à 80 cm.
Le donneur appelle l'énergie, les mains croisées sur le coeur.
Quand il se sent prêt, il s'approche du receveur et effectue une harmonisation en 3 passes de la tête aux pieds à 20 cm au dessus de son corps physique.
Puis il prend contact en plaçant ses mains (symétriques sur le corps sauf indication contraire) sur le receveur dans l'ordre suivant (chaque position 3 à 5 minutes) :
mains sur les clavicules (ou épaules) - mains sous la tête - mains sur les oreilles - mains sur les tempes - mains sur les yeux - mains (en V) sur la gorge - mains sur le coeur - mains (côte à côte) sur le plexus solaire - mains sur la rate et le pancréas - mains sur le foie - mains (en V) sur le bas ventre - mains sur les genoux - mains sur les chevilles.
Le donneur demande au receveur de se retourner, et garde une ou deux mains sur le receveur pendant le retournement.

Le receveur est couché sur le ventre:
mains sur la plante des pieds - mains derrière les genoux - mains en haut des cuisses (en dessous des fesses) - mains sur le bassin (au dessus des fesses) - mains sur les cotes - mains sur les épaules - mains (en V) sur la nuque.
Le donneur garde alors une main sur la nuque et place l'autre sur la base de la colonne vertébrale pendant 3 minutes. Puis, gardant toujours une main sur la nuque, avec l'index et le majeur de l'autre, il "cire" la colonne vertébrale de haut en bas, 3 fois. Il termine en lissant l'aura (à 20 cm du corps physique) du receveur de la tête aux pieds, 3 fois.
Le donneur fait une légère pression sur l'épaule du receveur pour l'avertir que c'est terminé ; si celui-ci dort ou ne manifeste pas le désir de se lever de suite, le laisser quelques instants dans cet état.

Un stage premier degré coûte entre 100 et 150 euros.

Le deuxième degré

Il s'agit d'un niveau plus subtil car il traite de la guérison physique et mentale, mais aussi des situations, et ce, à distance et hors du temps.
Des symboles, à tracer ou visualiser (tracés ou en cours de traçage), dans l'espace, sur une personne ou un objet, accompagnés de mantras, à dire ou penser trois fois, sont enseignés ainsi que leur emploi.
Bien que certains maîtres de Reiki aient dévoilé publiquement ces symboles, il est traditionnellement demandé de ne pas le faire.
Il est par contre possible de décrire rapidement ce qu'ils permettent :

Il est possible que des guides se manifestent, apportant leur aide, donnant la sensation au receveur que d'autres mains que celles du donneur visible sont sur son corps.

IL N'EST PAS POSSIBLE DE PRATIQUER SANS AVOIR FAIT LA FORMATION AVEC UN MAITRE.
Un stage deuxième degré coûte environ 250 euros.

Le troisième degré

Le troisième degré n'existe pas dans toutes les "écoles" ; il donne les connaissances d'un maître, mais pas les techniques pour initier des élèves et futurs maîtres. Le symbole Usui de maître est donné, ainsi que d'autres symboles non Usui, notamment tibétains.
Une technique intéressante de "chirurgie énergétique" est donnée en général, nécessitant une préparation de la part du donneur (respiration alternée par Ida et Pingala, "visualisation" de la circulation de la kundalini, (petite ou grande orbite microcosmique connue aussi dans le tao et les exercices de chi cong), puis un travail (en synchronisme avec sa respiration) de "creusage" avec ses mains dans l'éthérique du receveur (lequel peut être associé au travail par un questionnaire détaillé sur la consistance, la forme, le volume, la couleur qu'il imagine de son problème ; ce questionnaire est posé à diverses reprises après plusieurs interventions successives, pour détecter si une amélioration intervient).

IL N'EST PAS POSSIBLE DE PRATIQUER SANS AVOIR FAIT LA FORMATION AVEC UN MAITRE.
Un stage troisième degré coûte environ 400 euros.

La maîtrise

Cette formation est réservée aux élèves ayant passé tous les degrés et s'engageant à se consacrer au Reiki et à la formation des élèves et des maîtres.
Une formation à la maîtrise coûte entre 1000 et 5000 euros.

La petite histoire du Reiki

Le japonais Mikao Usui (1862-1929) (photo ci-contre) a "redécouvert" le Reiki. Il avait l'habitude de méditer près d'une cascade au Mont Kurama, près de Kyoto ; un jour, alors qu'il se tenait près de la cascade, il eut un satori (révélation). Après quoi il fonda le "Usui Reiki Ryoho Gakkai" et soigna de nombreuses personnes.
A sa mort, il avait formé deux mille personnes et une vingtaine de maîtres, dont un officier de marine, Hayashi, qui a formé à son tour, Mme Takata, originaire des îles Hawaii, après beaucoup d'hésitations, car elle n'était pas japonaise, et c'était une femme. C'est elle qui a transmis le Reiki en occident, d'abord les Etats Unis, puis le Canada et enfin l'Europe. La branche japonaise existe toujours, ne connaît pas Mme Takata et ignore les branches occidentales.
A sa mort en 1980, Mme Takata avait initié des centaines de personnes au Reiki. Deux branches principales sont nées (Reiki Alliance et Radiance Technique) auxquelles il faut ajouter le groupe des maîtres indépendants.

Aujourd'hui, après diverses recherches, il est clair que Mme Takata a présenté l'histoire du Reiki avec de nombreux écarts à la réalité, et que l'enseignement qu'elle a reçu n'était pas complet.
Quoi qu'il en soit, c'est grâce à elle que des milliers de personnes en France connaissent le Reiki.

Le Reiki Karuna

Technique complémentaire au Reiki Usui, mise au point récemment par William Rand, faisant appel à de nombreux symboles issus de diverses pratiques orientales.

D'où vient cette énergie ?

Le Reiki selon Benjamin Creme.
Q Certains de mes amis utilisent les énergies reiki pour se soigner et soigner d'autres personnes. [1] Votre Maître pourrait-il expliquer d'où proviennent ces énergies de guérison et nous dire [2] si elles ont un lien avec Maitreya ? (Partage international, octobre 98)
R [1] Du sixième plan astral. [2] Non.
Q Est-il exact que lorsqu'on reçoit une initiation reiki, donnée par un maître de reiki, un canal s'ouvre dans le corps pour transmettre les énergies reiki ? (Partage international, avril 99)
R Non.
Q Lorsque l'énergie reiki est transmise à un malade, est-il exact que le thérapeute ne peut transmettre aucune énergie négative ni en recevoir du patient ? (Partage international, avril 99)
R Non.
Q Quelle est la véritable origine du reiki dans l'histoire humaine ? (Partage international, avril 99)
R Elle remonte à la fin de l'époque atlante.
Q L'utilisation du reiki est-elle positive pour l'humanité, au stade actuel de son évolution ? (Partage international, avril 99)
R Oui, dans un premier temps.
Q Parmi les Maîtres de la hiérarchie, en est-il un qui travaille avec les énergies reiki ? (Partage international, avril 99)
R Non.

Il faut donc remettre le Reiki à son niveau : le plan astral ; il ne s'agit pas d'énergie divine comme le font croire certains enseignants de Reiki ! ; mais il faut s'empresser de dire que le 6ème sous-plan astral est d'un très haut niveau, et que des initiés de 3ème degré en attente d'incarnation par exemple y travaillent.

D'autres techniques énergétiques

La circulation du ki, la digitopuncture, le do-in, la bioénergie, sont des techniques énergétiques qui peuvent compléter les effets du Reiki.
De nombreux guérisseurs se sont fait connaître pour un travail assez spécifique ; Mantak Chia a fondé une école sur l'énergie du Tao ; Barbara Brenann aux Etats Unis, Anne Meurois-Givaudan en France, sont connues pour leur aptitude à visualiser les auras et les chakras, pour des techniques de chirurgie énergétique (souvent réalisées par des guides pour Barbara Brenann) ; d'autres guérisseurs travaillent avec une antenne de Lecher ou le ressenti dans les mains ou encore un test kinésiologique pour détecter les déséquilibres énergétiques ; ils utilisent certaines huiles essentielles, des pierres précieuses, la chromothérapie, un travail de replâtrage éthérique, pour recentrer.

D'autres méthodes corps-esprit

La sophrologie, l'hypnose, la visualisation créatrice, la relaxation, les régressions, les rites chamaniques, le rebirth, le hatha-yoga, le Taï Chi Chuan, etc....permettent chacune à leur manière d'aider, de soulager tant du point de vue physique que psychique.

Le Reiki à la lumière de la "Guérison ésotérique" du Maître D.K.

"Les guérisseurs agissent sur le corps éthérique même s'ils n'en ont que peu de connaissances. Ils savent peu ou même rien des centres de leur corps à travers lequel les courants magnétiques doivent passer. Ils ignorent l'état des centres de ceux qu'ils cherchent à guérir et la nature des forces qu'ils veulent employer. Ils ne peuvent que discipliner leur vie, dominer leurs désirs, de manière à édifier un corps pur et offrir des canaux libres pour le passage des forces venant d'eux, ou à travers eux, vers les autres.
Pourvu qu'ils y portent un réel intérêt et qu'ils soient poussés par le mobile de rendre service, tout homme et toute femme qui pensent et aiment peuvent devenir des guérisseurs. Il est grand temps que les hommes saisissent ce fait. Tout ce processus de guérison est dirigé par la pensée...
...un individu ou un groupe peuvent apporter la guérison par le pouvoir de la pensée...La pensée peut être l'agent directeur de forces et d'énergies capables de briser et de chasser la maladie, mais il faut que le processus soit aidé par le pouvoir de visualiser, par l'aptitude à travailler avec des forces spéciales estimées recommandables, par la compréhension des rayons et de leurs types d'énergie, et aussi par la capacité de manier de la substance lumineuse, comme on l'appelle. A tous ces pouvoirs, il faut ajouter un coeur aimant et l'aptitude à nouer des rapports avec le sujet à guérir.
...les guérisseurs habituels n'ont pas reçu d'éducation médicale, et en même temps ils ne sont pas équipés psychiquement pour parvenir à un diagnostic exact par des moyens occultes...
Si la guérison survient, elle a pu être accélérée par le facteur foi. La foi n'est que la focalisation de l'énergie du patient en accord avec l'injonction du guérisseur, et un "déploiement" consécutif de cette énergie dans la région malade, en concordance avec la loi que "l'énergie suit la pensée". L'explosion de l'énergie de foi chez les deux personnes impliquées (le guérisseur et le patient) produit parfois occultement une stimulation d'énergie suffisante pour provoquer une cure lorsqu'une cure était inévitable en tout état de cause. Elle n'a été qu'un processus accélérateur".

"La guérison ésotérique" du Maître D.K. à travers Alice Bailey.


Bibliographie


Autres techniques :

Retour à l'index de l'encyclopédie.

Toute copie ou reproduction intégrale ou partielle destinée à une utilisation collective, faite sans le consentement de l'auteur, est illicite. Voir les conditions de copie à la page Echanges/infos.

Date de création: 02/04/2000; mise à jour 01/08/2007 version 1.4