La relaxation



Introduction

Relaxation vient d'un mot latin signifiant détente, repos. La relaxation est une détente physique volontaire. Elle peut aboutir, chez certaines personnes, avec certaines techniques, à un état de conscience modifié.
L'occident s'est intéressé aux techniques de relaxation au début du 20ème siècle, notamment le physiologiste américain Jacobson; les pratiques sont en fait des adaptations de hatha yoga et de méditations orientales, reprenant un de leurs effets: la détente physique volontaire induit la détente nerveuse.

La relaxation a des effets reconnus tant du point de vue physique (détente musculaire, réduction et régulation des rythmes respiratoire et cardiaque) que du point de vue psychique (calme durable, équilibrage des hémisphères cérébraux, amélioration de la mémoire et de la concentration).
La relaxation stimule le cerveau droit, et permet de se recentrer entre gauche et droite.
Le sommeil est une relaxation naturelle, mais en tant qu'acte volontaire bien pratiqué, une relaxation de 20 minutes équivaut à 3 heures de sommeil.
Une relaxation guidée par un moniteur expérimenté est recommandée dans un premier temps, avec une cassette dans un deuxième temps, sans support extérieur dans un troisième temps.

Relaxation profonde

Hypnose et autohypnose
L'hypnose a été très pratiquée dans l'antiquité en tant que thérapeutique; le document le plus ancien sur l'hypnose date de 1700 avant J.C..
Attaquée par l'église en occident au moyen âge, elle a repris de l'essor au 19ème siècle, avec les études de Charcot et Bernheim à la faculté de médecine, puis au 20ème siècle avec Pavlov.
Un chirurgien écossais a pratiqué plus de 2000 opérations sous hypnose, dont des amputations; la découverte de l'anesthésie a limité les applications purement médicales de l'hypnose.
Le test de la chute arrière est bien connu pour déterminer si une personne est facile à hypnotiser: la personne doit avoir les talons joints, les bras le long du corps; tout en préparant la personne par un texte monocorde, demandant de se détendre, l'hypnotiseur place un doigt entre les deux yeux de la personne puis en tournant autour, met sa main droite sur le haut de la colonne vertébrale, juste en dessous de la nuque, lui demande de se laisser aller, puis tout doucement retire sa main, ayant pour effet de la faire partir en arrière si elle ne résiste pas mentalement.

L'hypnose est un état intermédiaire entre le sommeil et l'état de veille; elle peut être légère, moyenne ou profonde.
Pour y parvenir 4 grandes familles de techniques peuvent être utilisées:

Le changement d'état de conscience provoqué par l'hypnose est très profond, mais même sous hypnose profonde, une personne ne peut pas faire quelque chose qui va à l'encontre de sa morale ou de ses idées. Tout le monde peut être hypnotisé à condition d'être volontaire. L'hypnose peut provoquer l'apparition de facultés mentales et de perceptions extrasensorielles ignorées.

L'autohypnose a été découverte (au moins en occident) par O. Vogt en 1893; les méthodes d'autohypnose (une bonne vingtaine) utilisent alternativement:

Le training autogène
Mis au point par le psychanalyste allemand Schultz vers 1910, c'est une méthode de relaxation contrôlée très répandue, comprenant deux phases:

  1. le sujet apprend à sentir le poids puis la chaleur dans ses membres, à observer les battements de son coeur, maîtriser sa respiration,
  2. le sujet étant alors dans un certain état d'hypnose, le thérapeute prononce des formulations aptes à produire des images et des associations bénéfiques.

La relaxation est plus efficace lorsque le niveau alpha est atteint, ce qui demande méthode et pratique. Elle entraîne une modification de l'état de conscience, comme y conduisent toutes les disciplines de méditation. Pour être performante, elle est généralement associée à la visualisation utilisée en particulier dans les pratiques de pensée positive.

Rappel sur l'activité cérébrale
Toutes les ondes encéphalographiques peuvent être enregistrées à l'aide d'électrodes spéciales posées sur la tête:

* A noter que chez les yogis, des ondes delta conscientes sont observées.

Comment descendre en alpha?
José Silva, dans la méthode qui porte son nom, propose la pratique suivante:

Utilisez cette technique pendant dix matins de suite, puis décomptez de 50 à 1, puis de 10 à 1, et enfin de 5 à 1, chacun de ces exercices dix matins de suite également. Au bout de cette période, si vous avez parfaitement pratiqué, vous pourrez utiliser la technique suivante dite des 3 doigts:
Descendez en alpha et dites pour vous-même en silence: "Chaque fois que je joins mes doigts: pouce, index, majeur, de la même main, je veux immédiatement descendre au niveau alpha".
Il suffira de joindre ces 3 doigts pour qu'instantanément, vous descendiez à un niveau plus profond de conscience.
Pour remonter du niveau alpha, servez-vous, dès le début, de la technique suivante, qui vous évitera d'en sortir spontanément. Dites mentalement: "Je vais doucement sortir de ce niveau en comptant de 1 à 5; je me sentirai bien réveillé et mieux qu'auparavant. Un, deux: prépare-toi à ouvrir les yeux; trois, quatre, cinq: les yeux ouverts, je suis parfaitement réveillé, me sentant mieux qu'auparavant".

La sophrologie
(du grec sôphrôn : sagesse liée à la santé de l'esprit) Elle a été créée entre 1960 et 1980 par Alfredo Caycedo, neuropsychiatre colombien qui, après un long voyage en Orient, a ramené et ajusté les techniques du Yoga, du Bouddhisme et du Zen au monde occidental.
Il s'agit d'une relaxation dynamique qui active l'énergie dans le corps, réduit le stress et calme le mental; pour cela, le sophrologue procède par suggestions et utilise principalement la méthode de contraste des couleurs inventée par Lévy-Suhl en 1908, permettant d'atteindre le niveau alpha.

Autres techniques pouvant aboutir à la relaxation

Les techniques suivantes n'ont pas le but premier de relaxer mais elles y aboutissent comme conséquence.

Yoga et méditations.

Reiki.

Fasciathérapie et microkinésithérapie.

Diverses psychothérapies pour le stress et les émotions telles que l'EFT, l'EMDR, la technique de cohérence cardiaque.


Bibliographie

Retour à l'index de l'encyclopédie.