Religions : vue d'ensemble


Qu'est-ce qu'une religion ?

Une religion est un système de principes et de pratiques, lié à un Etre suprême qui peut être identifié comme Dieu, comme un ensemble de divinités, comme l'univers tout entier.

Les religions pratiquées aujourd'hui

Les religions ci-dessous font l'objet de développements particuliers.

Religion

Instructeur

Début

Livres sacrés

Branches

Pays

Fidèles

Animisme

-

2500 av JC

-

Totémisme
Chamanisme

Océanie
Afrique
Am. du Nord

160 millions

Hindouisme

Nombreux
sages et
avatars

2000 av JC

Védas
Upanishads
Mahabarata

Védisme
Brahmanisme
Shivaïsme

Inde

670 millions

Judaïsme

Abraham
Moïse

1900 av JC
1200 av JC

Bible hébraïque
(Torah)
Talmud
Kabbale

-

Israël

17 millions

Zoroastrisme

Zoroastre
(Zarathoustra)

1300 av JC

Avesta

-

Iran

120 mille

Shintoïsme

-

700 av JC

Kojiki

-

Japon

110 millions

Jaïnisme

Mahavira

600 av JC

Anga

-

Inde

3 millions

Bouddhisme

Bouddha

500 av JC

Sutra du diamant
Sutra du lotus
Sutra du coeur

Divers

Tibet, Corée
Chine, Japon

300 millions

Confucianisme

Confucius

500 av JC

Cinq livres
canoniques

-

Chine

150 millions

Taoïsme

Lao Tseu

500 av JC

Tao-tö-king

-

Chine

20 millions

Christianisme

Jésus

0 +/- 30

Evangiles

Catholicisme
Orthodoxie
Protestantisme
Anglicanisme

Europe
Amérique
Afrique

1700 millions

Islam

Mahomet

600

Coran

Sunnites
Chiites
Soufisme
(Inde)

Pays arabes

850 millions

Sikhisme

Guru Nanak

1500

Adi Granth

-

Inde

16 millions

Bahaïsme

Baha Ullah

1800

Kitab-i Akdas

-

Nombreux
pays

6 millions

Syncrétismes

Divers

1900

-

-

Tous pays

100 millions

Filiation des principales religions judéo-chrétiennes



Filiation des principales religions de l'Inde



Les religions abandonnées

La religion égyptienne
Les anciens égyptiens appelaient leur pays "ta noutri", c'est-à-dire la terre des dieux. La religion égyptienne était l'objet d'un culte mais aussi d'une réflexion spirituelle. Les cultes sont apparus dès 4000 ans avant J-C, consistant en offrandes aux divinités.
La doctrine était basée sur l'acceptation du bien dominant le monde, la justice, le principe des renaissances, d'où l'absence de peur de la mort, traduite dans le Livre des Morts égyptien.
Les mythes égyptiens comprenaient des personnes déifiées (pharaons, grands prêtres), des animaux (scarabée, vache, plume) des éléments naturels (soleil, Nil). Parmi les nombreuses divinités, Amon, Horus, Khépri, Osiris, Isis, Thot, Maât, Râ, Ptah, Seth, Chou, Tefnut... peuvent être citées.
La religion égyptienne était polythéiste, mais il faut noter l'apparition d'un dieu unique en 1400 avant J-C, Aton, sous la pression du pharaon Akhenaton et de son épouse Néfertiti ; toutefois leur gendre Toutankhamon rétablira la religion polythéiste.

La religion grecque
La religion grecque est décrite dans l'Iliade et l'Odyssée du poète Homère au 8ème siècle avant J-C. Elle compte de nombreux dieux également, résidant sur l'Olympe, la montagne sacrée. Zeus est le père des dieux, Héra l'épouse de Zeus (patronne des femmes). Parmi les dieux les plus célèbres, Hermès, le Dieu de la guerre, Athéna, déesse de la connaissance, Dyonisos, dieu des récoltes, Poseïdon, dieu de la mer, ainsi qu'Arès, Aphrodite, Artémis...
Les cérémonies religieuses étaient organisées dans des temples.
Au 4ème siècle avant J-C, une influence égyptienne est apparue avec le culte d'Isis et de Sérapis, et une influence perse avec Mithra.

La religion romaine
Les échanges avec la Grèce ont fait naître à Rome des divinités aux noms "romanisés": Jupiter pour Zeus, Junon pour Héra, Mars pour Arès, Vénus pour Aphrodite, Minerve pour Athéna, Diane pour Artémis.
La religion romaine possédait une structure organisée, avec une hiérarchie, des prêtres. Le culte consistait en sacrifices et festivités.
La religion romaine polythéiste s'est achevée en 332 avec la conversion au christianisme de l'empereur Constantin.

Les religions des olmèques,
Les olmèques (1200 à 400 avant J-C) ont fondé la première religion précolombienne vraiment organisée. Le dieu principal était un dieu-jaguar, mi-femme, mi-félin, symbolisant l'opposition entre le jour et la nuit.
Les nahuas (0 à 1000 après J-C), composés des toltèques, des téotihuacanos, des tlaxcalans, des mixtèques et des zapotèques, ont imposé ensuite leur religion et leurs dieux: Tezcatlipoca, dieu du soleil et du futur; Topitzin-Quetzalcoatl, dieu créateur et civilisateur; Tlaloc, dieu de la pluie.

La religion des mayas
La religion de l'ancien empire maya (1500 avant J-C, 900 après J-C) est directement inspirée de celle des olmèques, par la conception de la vie et de la mort et de l'ordre cosmique (temps et espace). Les dieux les plus importants étaient Trzamma (dieu du ciel), Chac (dieu de la pluie), Ah Puch (dieu de la mort). Les sacrifices pour obtenir les faveurs divines n'étaient pas humains.
Le religion du nouvel empire a été un compromis entre cultes maya et toltèques. Les codex de cette religion ont été brûlés par les espagnols au 16ème siècle, il ne reste que quelques livres sacrés, comme le Chilam Balam, écrits par des prêtres espagnols soucieux de préserver cette culture.

La religion des aztèques
Les aztèques (1300 à 1520 après J-C) étaient un peuple nahua, avec la même religion que ses ancêtres, mais avec quelques ajouts ; en particulier leur dieu principal était Huitzilopochtli, dieu de la guerre, rebaptisé plus tard Mexitl ou Mexicas, ainsi qu'un rituel de sacrifices humains pour que Quetzalcoatl leur accorde la lumière du soleil, et que Mexitl les aide dans leurs conquêtes.

La religion des incas
Essentiellement répartie sur la Cordillère des Andes, elle était un amalgame de croyances animistes et fétichistes. Les divinités étaient Viracocha (dieu créateur), Inti (dieu du soleil), Quilla (dieu de la lune), Illapa (dieu du tonnerre). Les sacrifices humains étaient rares, ils servaient à demander au dieu soleil de remédier aux guerres et aux maladies.

Les religions amérindiennes
C'étaient les religions associées aux tribus telles que les Apaches, les Commanches, les Cheyennes, les Sioux, les Iroquois, pour ne citer que les plus connues. Les chamans avaient par initiation des pouvoirs magiques. L'arrivée de Christophe Colomb en 1492 devait mettre fin au fil du temps et à travers de nombreuses guerres à ces tribus et à leurs cultes.

La religion celtique
Intéressant une grande partie de l'Europe, elle remonte à 700 avant J-C, pour s'achever à l'arrivée des romains. De nombreux dieux et déesses étaient vénérés en fonction des saisons. Les druides ("ceux qui connaissent les secrets du chêne") étaient chargés des divers aspects du culte, notamment les sacrifices.

La religion germanique
C'était la religion de l'Allemagne et de la Scandinavie avant l'introduction du christianisme. Les poèmes s'y rapportant font état de dieux (deux familles : les Vanir et les Aesir) et de géants luttant entre eux ; de trolls, de gnomes, de nains, contraints de vivre sous terre ; de fées, d'elfes et de lutins, vivant entre ciel et terre ; les hommes enfin apparaissant les derniers. Odin et Thor peuvent être cités parmi les dieux les plus importants.


Bibliographie

Retour à l'index de l'encyclopédie.