Sankaracharya


Introduction

Sankaracharya (788-820) ou Shankaracharya ou plus simplement Shankara ou Sankara, a été un des grands instructeurs de l'hindouisme. Il a développé la philosophie religieuse du Vedanta advaitiste, qui par son analyse hautement métaphysique, en fait l'un des plus grands penseurs de l'Inde.

Sa vie

Shankara est probablement né à Kaladi (Etat de Kerala) dans une famille brahmane. Il est d’abord étudiant brahmanique, puis choisit l’état de renonçant (sannyasin ou samnyasin) et étudie les Veda avec Govinda, un disciple de Gaudapada.
Il quitte Govinda pour enseigner à travers l’Inde; il rencontre des philosophes et des chefs spirituels de différents courants. Il est totalement opposé aux sacrifices sanglants et en désaccord avec les conceptions du bouddhisme qu’il respecte cependant. Il attire de nombreux disciples et établit des communautés religieuses et des temples, dont le plus important se situe dans l'Himalaya, où il serait mort, à 32 ans, dans la ville de Kedarnath.

Son oeuvre

Sankaracharya a fondé "l'advaita", ou non-dualisme, la plus importante école de philosophie indienne relative à l'interprétation des aphorismes du Vedanta formulés par le grand instructeur Vyasa, notamment les Brahma Sutra et les Upanishad.

Shankara a repris le message fondamental des Upanishad, contenu dans la formule "tat tvam asi", c'est-à-dire "tu es cela", qui établit la relation entre l'âme individuelle et l'esprit universel. Ou si l'on préfère la nature de la relation entre le brahman et l'atman. Selon lui, les deux sont identiques.
Cependant, l'ignorance empêche de comprendre la nature non dualiste universelle de l'Etre pur. L'homme qui ne possède pas de connaissance réelle cherche aveuglément son identité dans le monde phénoménal. Il reste enlisé dans ce monde, subissant les cycles d'existences et de morts que chaque être non réalisé supporte en conséquence de son karma.
Grâce à la connaissance adéquate du vedanta, l'être se rend compte que sa véritable nature est identique au brahman, et par cette autoréalisation, parvient au moksha (dégagement du samsara et du karma) et au nirvana.

Beaucoup d’ouvrages ont été attribués à Shankara, certains sans doute étant l’œuvre de disciples. Il est vraiment l’auteur de commentaires sur:

Compléments ésotériques

Le Maître de Benjamin Creme ("La mission de Maitreya", tome I ou III) a indiqué que Shankara était un avatar. C'était une âme de 3ème rayon, une personnalité de 7ème rayon, et son corps mental était sur le 2ème rayon.



Bibliographie

Retour à l'index de l'encyclopédie.