Spiritualité et conscience



Introduction

Une description élémentaire de la conscience pourrait être la perception qu'a un homme de son être et du monde qui l'entoure.
Cette perception peut être la simple sensation physique, le ressenti des émotions, la compréhension intellectuelle du monde, l'intuition supérieure de l'univers visible et invisible.
La conscience peut varier de l'attention portée à soi, à l'attention portée aux autres. C'est aussi, selon son évolution, la vision du monde dans lequel on est le centre, ou l'univers dont on n'est qu'un point, mais avec lequel on fait un.
Le Maître D.K. a rappelé que "la conscience dépend de son instrument d'expression, et tous deux dépendent de la vie et de l'énergie qui les animent".

Etat de conscience

Par cette expression, il est souvent fait allusion à l'activité cérébrale, quantifiable par l'enregistrement et l'analyse des ondes encéphalographiques; on parle parfois d'état de conscience modifié lorsque cette activité est transformée par une pratique spirituelle, comme la méditation, le yoga, l'entrée en résonance avec une oeuvre artistique comme l'écoute d'une musique, la contemplation d'un tableau.

Prise de conscience

C'est un changement, progressif ou spontané, de la perception d'un aspect de soi ou du reste du monde. Un spectacle, un témoignage, une situation vécue, la lecture d'un livre, la participation à un séminaire, un voyage..., peuvent déclencher une découverte, une acceptation, une reconnaissance, qui n'attendait qu'un signe, d'un fait, d'un état, d'une "vérité", pouvant avoir pour sujet sa propre existence, l'existence d'un autre, celle d'une partie des autres, celle de tous les autres, les ethnies, les femmes, les enfants, les handicapés, le tiers-monde, les animaux, le milieu végétal, le milieu minéral, l'environnement, l'ensemble de l'univers.

Plans de conscience

L'homme peu évolué s'identifie avec son corps physique. C'est là l'origine de la plus grande source de ses problèmes. L'immense majorité se laisse conduire par les désirs, les émotions liés au corps physique et au corps émotionnel. Quelques uns en ont "conscience", très peu savent les dominer. Beaucoup d'intellectuels s'identifient à leur pensée abstraite, qui est le résultat de leur mental inférieur. Ils ont conscience de leur corps mental, mais n'en ont pas la maîtrise pour le plus grand nombre.
D'autres plans de conscience existent, en avoir conscience est une chose, en avoir la maîtrise en est une autre.


Bibliographie

Retour à l'index de l'encyclopédie

Toute copie ou reproduction intégrale ou partielle destinée à une utilisation collective, faite sans le consentement de l'auteur, est illicite. Voir les conditions de copie à la page Echanges/infos.

Date de création: 25/03/2005 version 1.0