Spiritualité et critique


Introduction

La critique est à l'origine "l'art de juger", mais aussi de discerner, de trier. Le sens usuel du mot critique évoque une démarche négative de contestation.

L'esprit critique

A l'école, puis au lycée et à l'université, on apprend aux jeunes à développer l'esprit critique: peser le pour et le contre est en soi une excellente démarche. A l'image de la dissertation conçue avec le sacro-saint plan: thèse, antithèse, synthèse, c'est un très bon outil de pensée s'il reste dans le cadre de l'honnêteté intellectuelle. La critique est saine à condition de n'être pas destructive.
Ne rien accepter sans discernement est la base dans toute démarche. Encore faut-il s'entendre sur ce qu'est le discernement; appliqué à la science, il procède du raisonnement logique, des observations attentives; appliqué à l'histoire, il tient compte de faits et témoignages (rapportés comment, par qui, dans quel but...) dont l'interprétation devient souvent problématique. Appliqué aux domaines littéraire, philosophique et artistique, il devient nettement plus aléatoire car la conception de la vie, la sensibilité, l'émotion, deviennent prépondérantes, rendant possible tout et le contraire.

La critique dans la vie publique

Le danger est grand lorsque la critique s'exerce avec le but (conscient ou non) de dénigrer voire de nuire. Cela est évident dans le métier de critique, dont la fonction initiale est l'art de juger les oeuvres (littéraires et artistiques); il s'agit en fait d'orienter le choix du public qui dispose de moins de temps et souvent moins de compétence pour "se faire une idée". Hélas, les arrières pensées commerciales et les préférences personnelles sont trop présentes, l'objectivité n'étant plus depuis longtemps une condition déontologique.
En politique, la critique est facile lorsqu'elle est faite par les prétendants au pouvoir, car elle n'engage pas immédiatement leurs auteurs. Dans les médias, en particulier les journaux, la radio et la télévision, les journalistes mettent de l'huile sur le feu en montant en épingle des faits sans importance. Les articles et reportages effectués cherchent avant tout l'audimat et le sensationnel. Autrefois faite avec talent, la critique aujourd'hui est trop souvent non construite et non argumentée, basée sur des petites phrases, sorties de leur contexte, rarement vérifiées, sur des faits incomplets. Comment s'étonner alors du climat morose, pessimiste d'une grande partie de l'opinion publique?.

La critique dans la démarche spirituelle

Voici ce qu'écrit le Maître D.K.:
"La critique, étant une faculté du mental inférieur, peut nuire et blesser; personne ne peut avancer sur le Sentier s'il peut blesser et faire du mal consciemment. [...] Je supplie tous ceux qui lisent ces instructions d'oublier leur antagonismes, de surmonter les difficultés personnelles qui existent inévitablement en eux et en tous ceux qui travaillent sur le plan physique, non encore libérés de la personnalité. [...] La mesquinerie des désaccords entre les hommes, leur manque de compréhension, les défauts qui ont leurs racines dans la personnalité et ne sont qu'éphémères, les ambitions et les illusions doivent être balayés. Si les travailleurs voulaient pratiquer le détachement, sachant que la loi agit et que les Desseins de Dieu doivent être exécutés, s'ils voulaient apprendre à ne jamais critiquer, ni en pensée, ni en paroles, le Salut du monde procéderait rapidement et la Nouvelle Ere, celle d'amour et d'illumination s'annoncerait." Traité sur la Magie Blanche du Maître D.K. à travers Alice Bailey.

"Une des principales erreurs des disciples, aujourd'hui, est d'accorder trop d'attention aux fautes, aux erreurs et aux activités des autres disciples, et trop peu d'attention à la façon dont eux-mêmes observent la loi d'amour, à leur propre dharma et à leurs activités. [...] La critique est un poison virulent. Dans tous les cas, et en fin de compte, elle fait du tort à celui qui critique, en raison du fait de la direction exprimée, et elle blesse encore plus celui qui est critiqué. Là où il existe une pureté de motif, l'amour véritable et une large mesure de détachement, les corps subtils de celui qui est attaqué peuvent demeurer indemnes, mais les effets physiques seront bien précis, et lorsqu'il existe une certaine faiblesse physique ou une certaine limitation, on trouvera là la localisation du poison projeté." Psychologie ésotérique tome II du Maître D.K. à travers Alice Bailey.

Retour à l'index de l'encyclopédie


Toute copie ou reproduction intégrale ou partielle destinée à une utilisation collective, faite sans le consentement de l'auteur, est illicite. Voir les conditions de copie à la page Echanges/infos.

Date de création: 18/03/2010, version 1.0