Spiritualité et culture


Introduction

La Culture est classiquement présentée comme l'ensemble des connaissances, des croyances, des coutumes, des cérémonies, des oeuvres d'art, des comportements, des langages et des mode de vie d'une région, d'un peuple, d'une civilisation.

Sous un aspect amusant, à l'opposé d'une conception intellectuelle, Edouard Herriot en a énoncé un caractère concret: "La culture, c'est ce qui reste quand on a tout oublié...".
Dans cet esprit, on peut donc suggérer que la culture d'un individu est son patrimoine personnel, qui, comme un monument historique, perd de sa fraîcheur (à moins de l'entretenir ou de l'embellir), mais conserve néanmoins les traces fondamentales de son histoire.

Bien qu'elle intègre le savoir inculqué à l'école, au lycée et à l'université, la culture va au delà, en ce sens qu'elle est souvent autodidacte, librement acquise, et non limitée au stade de la jeunesse.

Elle conditionne le comportement humain en grande partie. Certains en ont peu et sont davantage poussés par leurs désirs ou leurs instincts. D'autres en ont suffisamment pour en être prisonniers: la culture, fréquemment, entre dans le jeu d'une recherche permanente de la connaissance pour elle-même, une accumulation de savoir ("un puits de culture..."). Quelques uns l'intègrent sans tomber dedans: elle devrait d'abord permettre l'épanouissement de l'homme, sa prise de conscience dans le monde, au sein de l'humanité.

La spiritualité est un élément de culture

Elle l'est clairement par: C'est là un fait suffisamment connu pour ne pas s'y attarder.

La spiritualité va bien au delà de la culture

La réduire à un élément de culture, le pas est facilement franchi en occident.
En particulier, cela est vrai pour de nombreux professeurs d'histoire des civilisations, d'histoire de l'art, de sociologie, de philosophie, qui sont totalement extérieurs au phénomène, un peu comme un journaliste sportif décrit le Tour de France cycliste; à force de le suivre et d'en apprendre le vocabulaire, il finit par s'identifier avec les acteurs, mais dans la majorité des cas, il en est loin.

La spiritualité s'exprime par une démarche personnelle ou de petit groupe, qui au delà de tout intérêt matériel ou culturel ou même religieux, vise à une certaine lumière sur soi, l'humanité et l'univers tout entier. Lorsque cette lumière naît et qu'une certaine fréquence est atteinte, l'âme tourne son attention de plus en plus souvent vers son reflet, la personnalité, en l'imprégnant. La prise de conscience de ce qui se cache derrière les apparences est alors possible pour tous ceux qui sont prêts à l'absorber.

Si le moment est venu, quelques uns mordront à l'hameçon par le biais de la culture.

Retour à l'index de l'encyclopédie


Bibliographie