Spiritualité et politique


Introduction

Gouverner, c'est prévoir, selon la formule bien connue. La tragédie qui a frappé les Etats Unis le 11 septembre 2001 et le grave accident industriel qui s'est produit en France le 21 septembre 2001, montrent à quel point cette formule est vraie.

La politique est la "science du gouvernement des Etats" ou si l'on préfère "l'art de gouverner".
La politique existe depuis les premières civilisations, mais s'est vraiment développée en Grèce, à partir du 5ème siècle avant J-C.

Idéalement, gouverner, c'est organiser la vie des hommes dans la recherche du bonheur de tous.

Concrètement, gouverner, c'est se dévouer pour la cause de sa région, de son pays, de la Terre toute entière.

Gouverner vraiment est un acte humanitaire: c'est un travail spirituel.

Le Maître D.K. indique les qualités que doit posséder un vrai chef:

Le problème fondamental est de savoir si seuls les hommes ayant la formation adéquate doivent prendre les décisions, ou si celles-ci doivent être débattues par le plus grand nombre. Les deux démarches se défendent, mais poussées à l'extrême, entraînent chacune des catastrophes. Bien diriger demande une subtile combinaison d'autorité, de délégation et de concertation.
L'Histoire a montré que de très nombreuses personnalités ont organisé la vie de leur pays au détriment de la majorité des hommes.
Diverses manières de gouverner sont apparues, notamment les conceptions de Platon, d'Aristote, Machiavel, Spinoza, Montesquieu, Jean-Jacques Rousseau, pour ne citer que les plus connues.
Les partis politiques d'aujourd'hui sont principalement organisés pour accéder au pouvoir et préparent autant les élections que l'avenir du pays.

Les hommes de religion ont été pendant longtemps associés à la politique (position défendue par St Thomas d'Aquin), avant d'en être écartés dans la plupart des sociétés actuelles, dans l'exercice du moins. Cependant, aujourd'hui encore, notamment au Moyen Orient et dans les pays arabes plus particulièrement, des religieux intégristes et fanatiques arrivent au pouvoir ou cherchent à y parvenir.

La responsabilité des chefs d'Etat et des gouvernements

Les hommes politiques ont la responsabilité: Les chefs d'Etat ont une lourde responsabilité dans la gestion du Monde, même s'ils ne sont pas les seuls dans cette tâche, des organisations intergouvernementales et non gouvernementales, des entreprises industrielles, financières et commerciales, des groupes intellectuels, des médias, des chefs spirituels de toutes tendances, des groupes de méditation et de prière, la conscience collective formée de tous les êtres humains, ayant leur part, aussi modeste soit-elle, en apparence.

Le travail des organisations intergouvernementales

Les organisations intergouvernementales (FMI, ONU, OTAN, OCDE, ...) sont composées d’Etats et constituent des structures permanentes de coopération entre ces Etats.
Elles exercent une action distincte de celle des Etats, mais au même titre que ceux-ci, ont des droits et des obligations sur le plan international.
Les premières organisations datent de la fin du 19ème siècle et ont d'abord été techniques (Télégraphe, Poids et mesures, Poste) puis financières (Fonds monétaire international en 1944).

L’ONU a été créée après la Seconde Guerre mondiale en 1946, remplaçant la Société des Nations fondée en 1919. La charte des Nations unies comprend six organes principaux : Conseil de sécurité, Assemblée générale, Secrétariat général, Conseil économique et social, Conseil de tutelle et Cour internationale de justice. Elle a contribué à la création de multiples organisations pour établir une coopération entre les Etats.
L'ONU a adopté en 1948 la Déclaration Universelle des droits de l'homme, qui compte encore aujourd'hui 30 articles. Cette déclaration est issue de la "Déclaration mondiale des droits de l’homme" (1927) de la Fédération Internationale des Droits de l’Homme (FIDH), déclaration issue elle-même de la "Déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen", datant de la Révolution française de 1789, qui contenait 17 articles, imprégnée de la philosophie des Lumières, comme la Déclaration d'Indépendance des Etats Unis.
L’ONU a adopté en octobre 1990, la "Déclaration des droits de l’enfant" (sous l'action de la FIDH).
L'ONU joue un rôle régulateur fondamental dans le Monde, condamne les délits internationnaux (crimes contre l'humanité au tribunal de La Haye), et s'il le faut, autorise une intervention militaire (libération du Koweit par exemple).

Le travail des organisations non gouvernementales

Les organisations non gouvernementales ou ONG, comme la Croix-Rouge, la Fédération Internationale des Droits de l’Homme, le Secours catholique, Amnesty International, la WWF (World wildelife fund), Greenpeace, puis plus récemment des associations telles que Médecins sans frontières, Médecins du monde, Pharmaciens sans frontières, Action internationale contre la faim... sont des organismes qui aident les pays en voie de développement et protègent l’homme et l’environnement. Les dernières nées n'hésitent plus à témoigner devant l’opinion mondiale des crimes contre l’humanité. Elles ont les caractéristiques essentielles suivantes: caractère humanitaire international, statut de droit privé, ouverture à tous les bénévoles, rapidité d’action.
Les ONG contournent les Etats au nom des droits de l’homme, établissent des liens directs de société à société, d’individu à individu, et jouissent en général d’un statut consultatif auprès des différentes organisations de l’ONU.
Dans des situations de guerre, les ONG apportent aide et soutien aux réfugiés et aux personnes déplacées (constructions d’abris, approvisionnement en eau, organisation des soins médicaux), en liaison avec le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et le Programme alimentaire mondial.

Rayons et niveaux d'initiation des hommes politiques

Selon les informations du Maître de Benjamin Creme.

Les hommes politiques "faits pour la politique" sont des politiciens dans l'âme (rayon d'âme 1) soit des politiciens dans la personnalité (rayon de personnalité 1), soit à un degré moindre, politiciens par le mental.
Certains ont les rayons d'âme 1, de personnalité 1 et de corps mental à 1, ce qui les prédisposent vraiment à la politique (par exemple Mao Tse Toung ou le Maréchal Tito), comme les artistes de type 4-4-4 ou les martyrs de type 6-6-6.
La caractéristique du 1er rayon, "volonté ou pouvoir", est typiquement celle d'un chef. Mais on peut trouver aussi le 2ème rayon: amour sagesse, le 3ème rayon: intelligence active ou encore le 5ème rayon: connaissance concrète et science. Moins un être est évolué, plus il est gouverné par ses rayons de personnalité et de mental; plus il est évolué, plus il est gouverné par le rayon de son âme. La plupart des chefs d'Etat ont commencé la polarisation mentale, c'est-à-dire qu'il peuvent être sensibles à l'impression mentale d'un Maître de Sagesse, mais avec leur total libre-arbitre, ce qui les rend complètement responsables... et parfois irresponsables. Quelques uns plus rares ont commencé la polarisation spirituelle.

Attention: la liste ci-dessous n'est pas exhaustive, des hommes ont pu atteindre des niveaux élevés sans avoir été médiatisés.

Chefs d'état et hommes politiques ayant atteint la 3ème initiation

Ashoka (273-237 av J-C)
Empereur qui a largement contribué à l'instauration du bouddhisme en Inde. D'abord un sage.
Rayons: âme 2, personnalité 4, corps mental 1.

Jeanne d'Arc (1412-1431)
Voir l'article Femmes remarquables. Ame 5, personnalité 1, corps mental 3. Puissante personnalité.

Francis Bacon (1561-1626)
Philosophe, homme de lettres et homme d'Etat anglais.
Un des précurseurs de la pensée scientifique moderne, avec une carrière politique à rebondissements; sa philosophie, basée sur la conviction que l'homme est le serviteur de la nature et que la connaissance est le fruit de l'expérience, est toujours d'actualité.
Rayons: âme 7, personnalité 4, corps mental 4. Personnage politique atypique, par sa combinaison d'harmonie et de magie. A mi-chemin entre la 3ème et la la 4ème initiation. Selon le Maître D.K., il était l'incarnation précédente du Comte de St-Germain, ce dernier devenant finalement le Maître Rakoczi.

Abraham Lincoln (1809-1865)
Homme d'Etat américain, 16ème président des Etats-Unis, considéré aujourd'hui comme l'un des plus grands hommes d'Etat américains, par son humanisme, ses brillants discours et son habileté politique; l'abolition graduelle de l'esclavage (1862) est peut être son acte le plus grand. Il meurt assassiné en 1865 à Washington.
Rayons: âme 1, personnalité 2, corps mental 1. Combinaison de pouvoir et de sagesse. Est en incarnation actuellement, et a atteint la 4ème initiation.

Winston Churchill (1874-1965)
Homme d'Etat et historien britannique, prix Nobel de littérature en 1953.
Chef du gouvernement pendant la Seconde Guerre mondiale, artisan de la résistance du Royaume-Uni, Premier ministre en 1940, obtient le soutien des Etats-Unis, et a un rôle primordial à la conférence de Yalta (1945).
Rayons: âme 2, personnalité 1, corps mental 1. Combinaison de pouvoir et de sagesse.

Mao Tse Toung (1893-1976)
Homme d'Etat chinois.
Mao Zedong, fils de paysan pauvre, fait de bonnes études, devient directeur d'école primaire, puis se tourne vers la politique. Il accède une première fois au pouvoir, mais marque vraiment l'histoire de son pays en 1965 avec "La grande Révolution culturelle prolétarienne". Ses Pensées résumées dans le "petit livre rouge", sont diffusées et commentées dans toute la Chine, entraînant un véritable culte autour de sa personne, son visage étant affiché à des millions d'exemplaires.
Rayons: âme 1, personnalité 1, corps mental 1. Caractéristiques typiques de l'homme politique.

Willy Brandt (1913-1992)
Karl Herbert Frahm, dit Willy Brandt, homme politique allemand; opposant au national-socialisme, pourchassé par la Gestapo, il fuit en Norvège et change de nom. Il revient en 1945 et travaille au rapprochement entre l'Allemagne de l'Ouest et les pays communistes de l'Est.
Sa politique de détente avec les pays de l'Est lui vaut le prix Nobel de la paix en 1971.
Président de l'Internationale socialiste en 1976, il se consacre aux relations entre les pays industrialisés et les pays en voie de développement (Commission Nord-Sud).
Rayons: âme 2, personnalité 1, corps mental 5. Combinaison de pouvoir, de sagesse et rigueur.

Chefs d'état ayant commencé la polarisation spirituelle

Benjamin Franklin (1706-1790)
Savant, humaniste et homme politique américain.
Il a joué un rôle déterminant dans la naissance des Etats-Unis, en aidant le général George Washington au cours de la guerre d'indépendance, en étant l'un des cinq rédacteurs de la Déclaration d'indépendance (1776), puis délégué à la Convention chargé de rédiger la Constitution des Etats-Unis (1787).
Rayons: âme 4, personnalité 5, corps mental 1. Combinaison de d'harmonie, de rigueur et de pouvoir.

Maréchal Tito (1892-1980)
Josip Broz, dit Tito, maréchal et homme d'Etat yougoslave.
Chef des résistants face à l'Allemagne nazie, il s'est opposé à Staline, d'où l'exclusion de l'Internationale communiste. Fondateur d'un socialisme à visage humain, il est resté un chef charismatique.
Rayons: âme 1, personnalité 1, corps mental 1. Caractéristiques typiques de l'homme politique.

Charles De Gaulle (1890-1970)
Général et homme d'Etat français.
Chef de la France libre durant la Seconde Guerre mondiale, et célèbre par son fameux "appel du 18 juin" 1940 vers 20 heures, au micro de la BBC à Londres.
Le 26 août 1944, trois mois après le débarquement des forces alliées en Normandie, il descend les Champs-Élysées, entouré des chefs de la Résistance. Acclamé par un million de parisiens, il devient définitivement légitime aux yeux des Américains.
Auteur de la constitution de la 5ème République française, il est élu Président par les grands électeurs, puis réélu au suffrage universel.
Il a dominé la vie politique française pendant trente ans.
Rayons: âme 3, personnalité 1, corps mental 1. Combinaison d'intelligence concrète et de pouvoir.

John Kennedy (1917-1963)
35ème président des Etats-Unis d'Amérique de 1961 à 1963.
Issu d'une riche famille d'origine irlandaise et de confession catholique. Son père, le financier Joseph P. Kennedy, a été ambassadeur en Grande-Bretagne sous la présidence de Franklin Roosevelt.
Après ses études à Harvard, il participe à la Seconde Guerre mondiale en tant qu'officier de marine, il est blessé et décoré en 1943.
Elu contre R. Nixon, il mène une politique ferme devant l'URSS. Le 22 novembre 1963, à Dallas au Texas, il est assassiné alors qu'il traverse la ville dans une voiture décapotable.
Rayons: âme 2, personnalité 1, corps mental 7. Homme de pouvoir, il a eu plus de sagesse en politique que dans sa vie privée.

Fidel Castro (né en 1927)
Révolutionnaire et homme d'Etat cubain, dirigeant Cuba de 1959 à 2006, avec un pouvoir accru en 1976 par cumul des fonctions de premier secrétaire du Parti communiste cubain et de chef de l'Etat.
Nota: bien qu'il ne donne pas en principe d'informations sur les personnes en vie, Benjamin Creme a indiqué que Fidel Castro était le seul chef d'Etat susceptible d'être adombré par Maitreya (il peut cependant orienter la politique à sa guise), ce qui implique qu'il ait commencé la polarisation spirituelle.

Chefs d'état entre la 2ème initiation et le début de la polarisation spirituelle
Charlemagne, Napoléon, Lenine, Trotski, Roosevelt, Mussolini, Chou en laï...

Chefs d'état ayant atteint la 2ème initiation
Hitler, Staline, Bismark, Olof Palme, Deng Xiaoping, Gandhi, Indira Gandhi, Hoover, Nehru, Ramses II, Khrouchtchev, Brejnev...
Beaucoup de personnes sont indignées d'apprendre qu'Hitler avait atteint la 2ème initiation; les initiés peuvent "déraper", surtout s'ils sont médiums, dans quel cas ils peuvent être obsédés par certains êtres appelés "Seigneurs de la matérialité".

Chefs d'état ayant commencé la polarisation mentale
La majorité des chefs d'état sont parvenus à ce niveau, comme par exemple François Mitterand.

Benjamin Creme a indiqué que Maitreya était apparu à Nelson Mandela en prison et lui a avait suggéré de demander sa libération.
Nelson Mandela, (né en1918)
Symbole de la lutte contre l'apartheid, condamné à la prison à perpétuité, Mandela a passé dix-huit ans en prison. Refusant toute libération conditionnelle, il est libéré par le gouvernement du président Frederik De Klerk effectivement sans condition en février 1990. Mandela reçoit en 1993 le prix Nobel de la paix (avec Frederik De Klerk) et devient le premier président noir de la république d'Afrique du Sud en 1994.

Retour à l'index de l'encyclopédie


Bibliographie

Toute copie ou reproduction intégrale ou partielle destinée à une utilisation collective, faite sans le consentement de l'auteur, est illicite. Voir les conditions de copie à la page Echanges/infos.

Date de création: 09/10/2001 mise à jour 21/11/2008 version 1.1