Textes sacrés





Sommaire



















Généralités

Les textes sacrés de l'hindouisme

Les textes les plus anciens sont les Veda (en sanskrit "connaissance") ; ce sont quatre recueils d'hymnes, de poèmes et de formules rituelles, dont certains remonteraient au 18ème siècle avant J-C, contenant notamment le Rig-Veda et les Upanishad, compléments ésotériques qui ont donné jour à un système philosophique, le Vedanta.

Les textes sacrés les plus importants sont le Mahabharata et le Ramayana, composés entre le 3ème siècle avant J-C et le 3ème siècle après J-C. Beaucoup considèrent aujourd'hui la Bhagavad Gita, partie du Mahabharata écrite vers l'an zéro, un dialogue entre Krishna, le Bienheureux Seigneur, et Arjuna, comme le livre sacré de l'hindouisme.

Les Purana sont les textes sacrés les plus récents (4ème à 6ème siècle après J-C).

Les textes sacrés du judaïsme

La Bible juive ou hébraïque comprend trente-neuf livres en hébreu; elle est appelée "Torah" (en hébreu "loi"), et remonte à Moïse (12ème siècle). Elle comprend les cinq livres du Pentateuque: la Genèse, l'Exode, le Lévitique, les Nombres et le Deutéronome.
Des commentaires y ont été apportés : la Mishna, la Midrash, et le Talmud, deuxième grand livre sacré du judaïsme.
La Kabbale est un ensemble de textes ésotériques considéré comme le troisième grand livre sacré du judaïsme. Le Zohar (de sefer ha-Zohar "livre de la splendeur"), datant du 13ème siècle, est le plus important.

Les textes sacrés du bouddhisme

Ce sont les Sutras bouddhiques, écrits entre le 1er siècle avant J-C et le 2ème siècle après J-C ; les plus importants sont :

Les textes sacrés du confucianisme

La doctrine originelle est contenue dans les "Livres classiques" et surtout dans les "Entretiens".
Les Livres classiques sont divisés en cinq parties:

Les textes sacrés du taoïsme

Le taoïsme a ses sources dans le "Tao-tö-king" (Tao = Voie ; Tö = Vertu et king = livre sacré) soit Livre de la Voie et de la Vertu, attribué à Lao Tseu. Il est appelé aussi Daode jing ou Tao-te ching.
Ce livre sacré contient 5000 caractères, ce qui le fait appeler "Texte des 5000 caractères".
Il est divisé en deux parties:

Les textes sacrés du zoroastrisme ou mazdéisme

La doctrine de Zoroastre s'est transmise oralement, et lorsqu'un alphabet adéquat a été trouvé, l'Avesta, ensemble de textes sacrés, a été écrit. Une grande partie a été perdue lors des invasions musulmanes. Les textes les plus sacrés sont dix-sept Gathas ou "hymnes sacrés" reconnus comme de Zoroastre lui-même.

Les textes sacrés du jaïnisme

La doctrine est contenue dans onze livres appelés Anga ("conditions indispensables") et concerne les ascètes comme les laïcs. Le premier, appelé Acaranga, concerne la conduite des ascètes, avec la vie de Mahavira comme exemple. Les Upanga sont des compléments aux Anga.

Les textes sacrés du christianisme

La Bible chrétienne comporte deux parties, l'Ancien Testament (Bible du judaïsme complétée de sept autres livres et adjonctions) et le Nouveau Testament, comprenant les quatre Evangiles, des Actes des Apôtres, des Epîtres et l'Apocalypse.
Les quatre Evangiles de Saint Marc, Saint Matthieu, Saint Luc et Saint Jean, décrivent la vie et l'enseignement de Jésus; les trois premiers datent de 70-80, celui de Saint Jean, date de 100 environ.

Les textes sacrés du shintoïsme

Le Kojiki, "notes sur les choses anciennes", est devenu le livre sacré du shintoïsme en 712, suite à une demande de l'empereur Temmu de collecter les faits marquants de son pays, les mythes d'origine du Japon.

Le texte sacré de l'islam

C'est le Coran (de l'arabe al-Qur'an "ce qui est lu ou récité"), contenant une série de révélations faites à Mahomet pendant ses années de prophétie à La Mecque et à Médine, au début du 7ème siècle, divisé en 114 chapitres eux-mêmes divisées en versets.

Le texte sacré du sikhisme

L'Adi Granth contient l'enseignement du fondateur, Guru Nanak, et des compléments de ses successeurs, écrits en vers par le 5ème guru, Arjun Dev, en 1604, avec une révision par le 10ème guru, Gobind Singh.

Le texte sacré du bahaïsme

Le Kitab-i Akdas est l'enseignement du fondateur, Baha U'llah, rédigé par lui-même ou par ses fidèles sous sa dictée, au 19ème siècle.
Le Bayan donne les principes d'une nouvelle religion dont la doctrine sera exposée dans le Kitab-i Akdas.


Bibliographie

Retour à l'index de l'encyclopédie