Textes sacrés du shintoïsme





Introduction

Suite à une demande de l'empereur Temmu en 682 de collecter les faits marquants de son pays, les mythes d'origine du Japon ont été regroupés en 712 dans un livre appelé Kojiki, "notes sur les choses anciennes", qui est devenu le livre sacré du shintoïsme.

Kojiki

Le Kojiki est le premier texte écrit en japonais; il est composé de trois livres: Les divinités shinto sont originellement trois dieux du Ciel: Ils ont de nombreux enfants, mais particulièrement deux très "actifs", Izanaki et Izanami, qui créent les îles, les montagnes, les fleuves, puis plus tard: qui se partagent le monde mais non sans lutte de pouvoir. Leurs enfants poursuivent les démêlés, et ainsi de suite, jusqu'à l'arrivée du premier empereur, Jimmu-tenno, au 4ème siècle avant J-C.

Nihongi

Un autre texte a été publié après le Kojiki, appelé Nihongi ou Nihon shoki ("Chroniques du Japon"), qui reprend à peu près les mêmes scènes, mais qui parle pour la première fois de la Chine.


Bibliographie

Retour à l'index de l'encyclopédie